Covid-19 : l'amélioration se poursuit, les bénéfices de Pfizer aussi

coronavirus
Covid-19
©Polynésie la 1ère
L'épidémie régresse en Polynésie. Aucun décès lié au virus depuis plusieurs jours et des chiffres à la baisse concernant les cas d'infection ou les hospitalisations. Par contre, les vaccinations stagnent. Un paradoxe quand à travers le monde, Pfizer écoule ses vaccins. Et augmente ses bénéfices.

7 nouveaux cas recensés pendant ce long week-end de la Toussaint. 20 patients sont toujours hospitalisés et aucun décès lié au covid n'a été constaté depuis quelques jours. La situation s'améliore donc. Mais la vigilance reste de mise, notamment en continuant à appliquer les gestes barrières et porter le masque.

La vaccination marque vraiment le pas. Par exemple entre le 29 octobre et le 2 novembre, à peine 296 personnes ont reçu leur première dose. Ils y a désormais 157 639 primo vaccinés.

66,5% des 12 ans et plus ont un schéma vaccinal complet.

Les milliards de Pfizer

 

Selon l'AFP,  Pfizer prévoit d'écouler cette année pour 36 milliards de dollars du sérum qu'il développe en partenariat avec la biotech allemande BioNTech, contre 33,5 milliards de dollars dans ses prévisions précédentes.

"Nous sommes en bonne voie pour parvenir à notre objectif de livrer au moins 2 milliards de doses à des pays à revenus faibles et intermédiaires d'ici à fin 2022", a déclaré le PDG de Pfizer, précisant que la moitié de ces doses serait vendue au gouvernement américain à prix coûtant afin que ce dernier les distribue dans les pays les plus pauvres de la planète.

De juillet à septembre, Pfizer a réalisé un chiffre d'affaires de 24,1 milliards de dollars, d'avantage que les 22,7 milliards des dollars attendus par Wall Street. A lui seul, le vaccin a rapporté près de 13 milliards de dollars.

Le bénéfice net du groupe sur cette période est de 8,15 milliards de dollars. Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, la référence à Wall Street, le bénéfice est de 1,34 dollar, mieux que les 1,06 dollar anticipés par le marché.

L'action Pfizer grimpait de près de 4% dans les transactions précédant l'ouverture de Wall Street.

Covi-19 du 2 novembre
©Direction Santé