Covid-19 : la fermeture des snacks, un problème pour les navettes maritimes

coronavirus
Des navettes entre Tahiti, Moorea et les îles sous le vent
Parmi les mesures annoncées, vendredi 16 octobre, par le Haut-commissaire et le Pays, la fermeture des snacks à bord des navettes maritimes.  "Ca va être problématique pour nous et nos passagers", a réagi Patricia Lichon de la société Terevau. 
"Nous avons franchi cette semaine la barre des 1000 cas actifs" a déclaré, le Haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, lors de la conférence de presse tenue avec le Pays. Conférence au cours de laquelle de nouvelles annonces ont été faites. Parmi les mesures : la fermeture des snacks dans les navettes maritimes. 

Ces mesures auront des conséquences sur les exploitants de bateaux de transports entre Tahiti et Moorea. En fermant les snacks à l'intérieur des ferries, c'est quasiment 10% en moins sur le chiffre d'affaires dans un contexte déjà très compliqué. "Ca va être problématique pour nous et nos passagers (...) Surtout, le problème sont les petits fournisseurs et le personnel qui a été recruté pour le snack (...) Cela va nous obliger à les mettre en arrêt technique, au chômage technique. C'est injuste", explique Patricia Lichon de la société Terevau.
 

Interview

Les Outre-mer en continu
Accéder au live