Covid-19 : la rentrée à risques

coronavirus
Rentrée/covid
©Polynésie la 1ère
Comment les établissements scolaires s'organisent-ils pour la rentrée, alors que l'épidémie de covid est en plein rebond ? Lutter contre l'absentéisme des élèves en pleine crise sanitaire sera le double défi cette année.

Avec le variant delta qui galope, la rentrée scolaire 2021-2022 s’annonce troublée.
 

Un double défi


La ministre de l’éducation Christelle Lehartel a envoyé sa traditionnelle lettre, contenant douze pages d’objectifs de réussite… Mais comment protéger les enfants et le personnel tout en enseignant dans de bonnes conditions ? Un double défi pour toute la communauté scolaire.

Diana Yieng Kow, secrétaire général du syndicat Stip-aep, confie que la vaccination sera l’axe principal de ce challenge :

On s’[engage] à lutter contre l’absentéisme des élèves et inciter le maximum [d’entre eux] et du personnel à se faire vacciner. 


A ce sujet, le Président Fritch avait fait part d’un possible projet de vaccinodromes dans le secondaire.
 

« On mettra les moyens qu’il faut pour se préserver »


Pour autant, il ne s’agit pas non plus de stigmatiser les « non-vaccinés », rassure Diana Yieng Kow : « ici, on ne distingue pas les élèves vaccinés des non vaccinés. »

En revanche, un processus d’identification et d'isolement des sujets symptomatiques sera mis en place : « on va déterminer les élèves qui ont des symptômes, on les isole tout de suite, on prévient les parents qu’ils doivent venir les chercher et les faire tester. » Le bureau de veille interviendra au cas par cas et ordonnera, ou pas, la fermeture de certaines classes ou de tout l’établissement.

La collaboration et le travail d’équipe sont donc de rigueur pour Diana Yieng Kow :

On veut rester sereins et travailler en partenariat avec nos autorités pour endiguer cette maladie. La santé n’a pas de prix. On mettra les moyens qu’il faut pour se préserver. 


La ministre de la santé Christelle Lehartel devrait annoncer de nouvelles directives en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Les représentants des associations de parents d’élèves, eux, ont rendez-vous vendredi 6 août avec la ministre de l’éducation. Les parents veulent avant tout la sécurité des élèves et les cours en présentiel pour éviter le décrochage scolaire.

Diana Yieng Kow était l'invitée du JT mercredi 4 août 2021 :