Covid-19 : quarantaine pour toute personne arrivant aux Etats-Unis par avion

coronavirus
Joe Biden
©JIM WATSON / AFP / FRANCEINFO

Joe Biden a promis une mobilisation maximale face à la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 400 000 morts aux États-Unis. Le président américain a notamment annoncé une quarantaine obligatoire pour toute personne arrivant par avion et le port du masque obligatoire dans les bâtiments fédéraux.

Le président américain Joe Biden a annoncé, jeudi 21 janvier, qu'une quarantaine serait désormais obligatoire pour toute personne arrivant aux Etats-Unis par avion. Présentant son plan de lutte contre la Covid-19, le nouveau locataire de la Maison Blanche a également annoncé que les voyageurs devraient être en mesure de présenter un test négatif.

Interrogé sur le fait de savoir si son objectif affiché de 100 millions de vaccinations en 100 jours ne manquait pas d'ambition, il a vivement réagi: "Quand je l'ai annoncé, vous avez tous dit que ce ne serait pas possible. Allons, vous n'êtes pas sérieux!"

La nouvelle administration américaine, prenant le contre-pied de Donald Trump, a remercié jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour son rôle de chef de file dans la lutte planétaire contre la pandémie, et l'a assurée de son soutien financier.

"Phase la plus mortelle du virus"

 

Le nombre de morts du Covid-19 aux Etats-Unis a dépassé celui des soldats américains tués pendant la Seconde Guerre mondiale. A peine intronisé, mercredi 20 janvier, le président des Etats-Unis Joe Biden a prévenu que son pays allait entrer dans "la phase la plus mortelle du virus", alors que le bilan du nombre de morts du Covid-19 dans le pays dépasse désormais celui des soldats américains tués pendant la Seconde Guerre mondiale.

La première puissance mondiale déplore désormais 405 400 décès depuis le début de la pandémie. Pays le plus endeuillé en valeur absolue, les Etats-Unis sont aussi celui le plus touché en nombre de cas (plus de 24,4 millions). "Nous devons laisser de côté la politique et affronter enfin cette pandémie en tant que Nation", a-t-il martelé, alors que Donald Trump a constamment minimisé la crise sanitaire. 

Chèques aux familles, aides aux petites entreprises...

 

Le 46e président américain a également pris un décret pour rendre obligatoire, dans les bâtiments fédéraux, le port du masque que son prédécesseur n'avait endossé qu'à reculons. Ce vétéran de la politique américaine, âgé de 78 ans, espère désormais convaincre les élus républicains du Congrès d'adopter un plan de relance de 1 900 milliards de dollars destiné à amortir les effets dévastateurs de la pandémie sur l'économie.

Chèques aux familles, fonds pour rouvrir les écoles, argent pour accélérer tests et vaccins, aides aux petites entreprises, ou encore assistance alimentaire renforcée : les mesures doivent empêcher le pays de s'enfoncer encore dans la crise.