polynésie
info locale

La dengue ne faiblit pas en Polynésie

dengue
La dengue ne faiblit pas en Polynésie
©Bureau de veille sanitaire
Selon les derniers chiffres de la Direction de la santé et du bureau de veille sanitaire, on comptabilise 1058 cas autochtones depuis le début de l’épidémie.
 
En 15 jours, on note une augmentation de  21 % des cas de dengue en Polynésie. La côte nord-ouest de Tahiti est la plus touchée.Les communes de Papeete, Faa’a, Punauia  totalisent à elles seules 45% des cas recensés (479 cas) .
 
La  semaine dernière le ministère de la santé rappelait les règles de base pour éviter  la prolifération des  moustiques

1) Pour ne pas être infecté :
- éliminez chaque semaine les gîtes larvaires autour de votre domicile et de votre lieu de travail
- protégez-vous des piqûres de moustiques (répulsifs, moustiquaire, diffuseurs…)

2) Si vous avez de la fièvre supérieure à 38°C, consultez un médecin. Ceci est d’autant plus important si vous venez
de Tahiti et vous rendez dans une autre île de Polynésie française, non touchée par ce virus.

3) Si vous avez la dengue :
- protégez-vous des piqûres de moustiques pendant 10 jours
- limitez vos déplacements, pour ne pas contaminer d’autres zones géographiques.
 Lutte contre la dengue

Pour lutter contre les épidémies suite à l’introduction de nouveaux virus, l’élimination des gîtes larvaires doit être continue en supprimant ou protégeant toute zone de stagnation d’eau douce une fois par semaine.
La Direction de la santé invite les personnes à consulter rapidement un médecin en cas de fièvre supérieure à 38,5°C d’apparition brutale et de douleurs musculaires et articulaires. La consultation permettra de confirmer le diagnostic et de prendre l’ensemble des mesures de lutte contre les moustiques porteurs du virus sur le terrain.
Publicité