Des abris cycloniques pour 14 communes des Tuamotu

gouvernement
Des abris cycloniques pour 14 communes des Tuamotu
©polynésie la 1ère

Seules des constructions en dur permettent de faire face aux éléments déchaînés.    

A l’occasion de sa visite officielle en Polynésie française, le ministre des outremers Sébastien Lecornu a signé avec 14 maires de l’archipel des Tuamotu une convention relative à l’implantation d’abris anti cycloniques.

Cette signature est la déclinaison locale de la convention signée le 30 mars 2021 entre le président de la Polynésie française, le premier Ministre et le ministre des outre-mer pour un montant de 6 milliards Fcfp répartis à parité Etat-Pays.

Dans ce cadre contractuel rénové entre l’Etat et la Polynésie française qui couvrira les années 2021-2025, se seront 17 abris au total qui permettront de renforcer la résilience des populations. 9 abris seront nouvellement construits, 5 bénéficieront d’une extension et 3 seront réhabilités

Surélevés et conçus pour résister à des conditions extrêmes, les abris de survie sont essentiels pour sauver des vies en cas de cyclone ou de tsunami et sont utilisés au quotidien comme école, mairie, ou encore infirmerie.

Si la Polynésie française n’a pas été touchée frontalement ces dernières années par de violents phénomènes climatiques, le souvenir des cyclones de la fin des années 80 est encore bien présent chez ceux qui les ont subis, en particulier dans les atolls. C’est le cas par exemple à Takapoto et à Takaroa, ravagés par le cyclone « Orama » en 1983.