E Philippe : « les déplacements entre l’hexagone et l’outremer limités à des motifs impérieux »

coronavirus
E Philippe : « les déplacements entre l’hexagone et l’outremer limités à des motifs impérieux »
E Philippe : « les déplacements entre l’hexagone et l’outremer limités à des motifs impérieux » ©Polynesie La1ere
Les touristes ne sont pas prêts de revenir en Polynésie. Les compagnies aériennes n’ont pas repris leur activité et la quatorzaine est maintenue.

 
Le Premier ministre Edouard Philippe a présenté l'acte II du déconfinement.

Il a notamment annoncé que Mayotte et la Guyane figurent en "vigilance renforcée" et que les déplacements entre Hexagone et les Outre-mer restent limités à des motifs impérieux.

Des mesures de contrôles "très strictes des déplacements" vers les Outre-mer sont maintenues avec des "mesures strictes de quatorzaine" à l'arrivée, a annoncé le Premier ministre, mais une "ouverture plus large des vols pour les vacances" est envisagée "si les conditions sanitaires le permettent".

"D'ici là, nous allons expérimenter une nouvelle forme de quatorzaine dans certains territoires, avec un test qui sera réalisé au bout de sept jours", et pourra conduire s'il est négatif "à adapter les contraintes" de la quatorzaine. "Il faut que nous soyons en mesure d'imaginer les bons dispositifs pour les territoires insulaires", a-t-il ajouté.
E Philippe : « les déplacements entre l’hexagone et l’outremer limités à des motifs impérieux »
Les Outre-mer en continu
Accéder au live