Edouard Fritch : "l'idée d'un couvre feu nous trotte dans la tête"

coronavirus
Invité du VEA et du JT : Edouard Fritch, Président de la Polynésie Française
Invité du VEA et du JT : Edouard Fritch, Président de la Polynésie Française ©Polynesie La1ere
Interviewé sur Polynésie.1 dans les journaux radio de la matinale, le président du pays envisage de durcir les mesures de confinement pour répondre à l'incivilité de la population. On déplore désormais 23 cas de covid 19.
"L'idée d'un couvre feu nous trotte dans la tête" a déclaré Edouard Fritch sur les ondes de Polynésie.1 lundi matin en réponse à l'incivilité d'une partie de la population qui ne respecte ni le confinement, ni les mesures barrières pourtant nécéssaires pour freiner l'expansion de l'épidémie.

Alors que le confinement général a été décrété depuis vendredi à minuit, les forces de l'ordre ont constaté de très nombreuses infractions tout au long du week end : circulation non justifiée, absence d'autorisation et attrouppements, en particulier.
 

23 cas déclarés


"Il faut arrèter les bringues comme celles que nous avons vu ce week end et rester dans la cellule familiale" a déclaré Edouard Fritch qui laisse entendre que la vente d'alcool pourrait être règlementée.

Le président a par ailleurs indiqué que le nombre de cas déclarés de covid 19 est passé de 18 à 23 dans la nuit.

La ministre de l'Education, de la jeunessse et des sports Christelle Lehartel figure parmi les personnes touchées.



#RESTEZCHEZVOUS
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live