polynésie
info locale

Epaves et arbres permettent de retracer le passage des ouragans

cyclones
ouragan
L'ouragan Odile, photographié au Nord Ouest du Mexique ©D.R.
Les archives espagnoles recensant les naufrages de galions combinées à l'analyse des cercles de croissance des arbres montrent que les Caraïbes ont connu bien moins d'ouragans entre 1645-1715 que sur la période démarrant en 1500 selon une étude publiée aujourd’hui
Les chercheurs, dont les travaux paraissent dans les Comptes rendus de l'académie américaine des sciences (PNAS), ont constaté une réduction de 75% du nombre d'ouragans dans cette région pendant ces 70 ans.
             
Cette période a coïncidé avec une activité solaire particulièrement faible, qui a contribué au refroidissement dans l'hémisphère nord à cette époque connue sous le nom de petit âge glaciaire.
              
"En combinant les données sur les naufrages et les cercles de croissance des arbres, il est possible de remonter dans l'histoire des ouragans et tempêtes tropicales dans les Caraïbes et d'améliorer notre compréhension de leur variabilité", explique Valerie Trouet, professeur à l'université d'Arizona (sud-ouest) et l'un des auteurs de l'étude.
             
Bien que les modèles indiquent que la puissance des ouragans s'intensifiera avec le réchauffement climatique, ils ne sont pas suffisamment détaillés pour permettre d'établir des prédictions au niveau régional, ajoute la scientifique.
             
"Avec notre étude, nous fournissons des données qui peuvent permettre de rendre ces modèles plus précis", estime-t-elle.
             
Le Centre national américain des ouragans a commencé à répertorier les tempêtes tropicales et ouragans dans les Caraïbes en 1850.
             
Cette dernière étude fournit un registre annuel de ces événements météorologiques remontant jusqu'à 1500, peu après que la caravelle de Christophe Colomb eut traversé l'Atlantique pour jeter l'ancre dans les Caraïbes.
             
La couronne espagnole avait à partir de cette époque établi des registres détaillés des trajets de ses navires revenant chargés d'or et d'autres marchandises. Les tempêtes étaient la principale cause des naufrages dans les Caraïbes.
             
Grant Harley, autre co-auteur, précise qu'un registre des cercles de croissance des arbres de l'archipel des Keys en Floride remontant jusqu'à 1707 révèle aussi quand des ouragans se sont produits.
             
La croissance des pins est nettement ralentie dans les années avec des ouragans en raison des vents très forts et de la montée des eaux, dit ce chercheur de l'université du Mississippi (sud).
             
Les chercheurs ont également épluché deux ouvrages de référence détaillés sur les naufrages dans les Amériques, utilisés par les chasseurs de trésor.
             
En combinant ces informations avec les journaux de bord des bateaux, les auteurs ont pu établir une liste des naufrages de navires espagnols connus pour avoir été provoqués par une tempête entre 1495 et 1825.
             
Ils ont constaté que les données sur les naufrages et la chronologie des ouragans donnée par les cercles de croissance des arbres dans l'archipel des Keys en Floride correspondaient étroitement.
             
Source : AFP
 
Publicité