Escroquerie à l'Équipement : Michael Vanaa condamné à 10 millions de Fcfp d'amende et Vaiata Perry-Friedman à 5 ans d'inéligibilité

justice
Tribunal Correctionnel
©M.D ; Polynésie La 1ère
Le principal instigateur des malversations a été condamné à 4 ans de prison ferme et la représentante à l'assemblée de la Polynésie française a écopé d'une peine de 5 ans d'inéligibilité. 
Le tribunal correctionnel a donné sa décision ce matin à Papeete dans l'affaire de l'escroquerie à l'Équipement à Moorea. La juridiction avait examiné le 16 septembre dernier cette affaire de vaste escroquerie mettant en cause une dizaine de personnes et quatre sociétés. Elle concerne notamment des déplacements entre Tahiti et Moorea facturés mais jamais effectués ainsi que la réalisation de fausses factures adressées au service de l'Équipement. Un système qui a duré deux ans et demi et dont Michael Vanaa fonctionnaire à Moorea, est à l'origine. 

Ce dernier a reçu une peine de quatre ans de prison avec mandat de dépôt accompagnée d'une amende de 10 millions de Fcfp, l'obligation de rembourser les sommes perçues au Trésor Public et l'interdiction d'exercer dans la fonction publique pendant 5 ans. Vaiata Perry-Friedman, représentante à l'assemblée et maire déléguée de Paopao, à été condamnée à un an de prison avec sursis, 2 millions d'amende et cinq ans d'inéligibilité avec exécution provisoire. Son compagnon Moana Friedman, gérant d'une société de construction, écope quant à lui de trois ans de prison dont deux avec sursis, assortis d'une amende de 5 millions de Fcfp.

L'actuel directeur du port autonome, Jean-Paul Le Caill, qui avait dénoncé le manège mais qui avait été appelé à la barre pour « négligence », a été jugé non coupable. Tous les autres ont décidé de faire appel de ce jugement. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live