publicité

Déremboursement de l’homéopathie : des emplois menacés en Outre-mer

Des patients moins bien soignés, des emplois supprimés…des craintes exprimées par le laboratoire Boiron suite au déremboursement de l’homéopathie annoncé par le gouvernement pour 2021.

© France Info
© France Info
  • Polynésie la 1ère ; SD
  • Publié le , mis à jour le
Cette décision pourrait avoir un impact notamment dans les Outre-mer. Il faut savoir que la société y est présente via deux entités : Boiron Caraïbes, implantée en Martinique (18 employés) et Boiron Océan Indien à la Réunion (13 emplois).

En Nouvelle-Calédonie et en Polynésie une personne est détachée pour visiter les médecins et les pharmaciens. Cela représente en tout, une 30 trentaine d’emplois dans les Outre-mer. Des emplois qui pourraient à terme être menacés selon François Bégot directeur de la branche Outre-mer du laboratoire. Il est au téléphone d’Edwige Saint-Thomas : 

Homéopathie : les emplois


Selon le directeur de la branche Outre-mer du laboratoire, cette décision pourrait pénaliser notamment les patients ultramarins, nombreux à se soigner avec cette catégorie de médicaments. Écoutez-le 

Homéopathie : les patients

Avec le déremboursement de l'homéopathie en 2021, “ce sont 1000 emplois sur 2700 qui sont menacés en métropole et dans les DOM”, affirme François Bégot, le directeur de Boiron pour l'Outre-Mer. L'antenne réunionnaise du laboratoire met en vente 1,4 millions de tubes de granulés dans les pharmacies.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play