Il agresse deux gendarmes et échappe à la prison

justice
Palais de justice de Papeete
©Axelle Mésinèle / Polynésie 1ère
Au tribunal correctionnel, hier un homme de 43 ans, originaire de Tubuai aux Australes, était jugé pour des violences aggravées. Il avait refusé de se soumettre à un contrôle routier. Deux gendarmes avaient été blessés mais il a pourtant échappé à la prison ferme.
« Vous m’emmerdez avec votre contrôle » : C’est ce que Jean-Pierre lance aux deux gendarmes de Tubuai, qui l’arrêtent, avec sa femme, à bord de leur scooter, sans éclairage. Jean-Pierre a un fort tempérament, et ne supporte pas d’être arrêté et verbalisé. Il refuse d’obtempérer et enfourche son scooter pour s’en aller. C’est à ce moment-là, que le contrôle dégénère. Les gendarmes s’interposent et tente de le maîtriser… mais Jean Pierre se débat, il jette même son casque, qui finira sur la tête d’un des militaires : une femme gendarme, qui plus est.

Résultat : des blessures à l’arcade sourcilière et à la main, mais surtout, un état de stress post traumatique pour cette militaire, sonnée après avoir reçu le casque sur la tête. « Des comportements comme ça contre les forces de l’ordre, ça ne doit pas avoir lieu » a lancé la présidente du tribunal. Le parquet avait requis 8 mois d’emprisonnement, finalement, Jean Pierre a été condamné à 6 mois de prison avec sursis, et à 117 heures de travaux d’intérêt général. Il devra également indemniser les deux gendarmes, à hauteur de 10 000 Fcfp chacun.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live