Invité du journal : Vincent Fabre, directeur général de la CPS

social
Invité du journal : Vincent Fabre, directeur général de la CPS
"La situation de la CPS est sous contrôle". 
Vincent Fabre, ex directeur financier à la Socredo, a pris ses fonctions de directeur général de la CPS lundi 16 novembre 2020. "La situation de la CPS est sous contrôle, affirme-t-il. Les prestations peuvent être assurées jusqu'à la fin de l'année".

Pourtant, la situation financière de la CPS était déjà critique avant la pandémie de Covid-19 et les conséquences que l'on connaît. La baisse brutale des cotisations en 2020 due à la crise (4 000 salariés en moins) a généré un déficit de plusieurs milliards. "La CPS devra souscrire à un nouvel emprunt en 2021", indique le directeur. "On espère tous une sortie rapide de la crise sanitaire et que les actions du plan de relance auront des effets bénéfiques". 

À la question que tout le monde se pose : les cotisations vont-elles augmenter ?, Vincent Fabre se veut rassurant : "ce n'est pas prévu ni pour les salariés, ni pour les employeurs. Il est hors de question d'alourdir l'effort des entreprises et des salariés".

Parmi les axes prioritaires de 2021, le nouveau directeur de la CPS entend accélérer la réforme de la PSG mais également moderniser la CPS et améliorer la qualité de service.

Son interview :