Coronavirus : un patient de Papara hospitalisé dans un état grave, son entourage surveillé

coronavirus
Yann Turgeon
Yann Turgeon, médecin urgentiste, au cours de la conférence de presse depuis la cellule de crise du Pays. ©P1ère
Au cours du point presse quotidien du gouvernement sur l'épidémie de Covid-19, il a été confirmé que l'un des 3 patients hospitalisés est une personne âgée de Papara, dans un état grave, qui a été en contact avec un grand nombre de personnes de son entourage.
A cours de sa conférence de presse quotidienne, le ministre a défendu les mesures "radicales" de confinement prises par le gouvernement polynésien, et appelé au sens civique de chacun pour stopper la maladie : "chacun de vous peut être un héros" a-t-il déclaré. Il a également été question d'un des trois patients hospitalisés, un matahiapo de Papara qui pourrait avoir contaminé un grand nombre de personnes, et qui se trouve actuellement en réanimation. 

Ce septuagénaire, qui a été confirmé positif au coronavirus dimanche, et qui a depuis été placé en réanimation, était en fait sans doute porteur de la maladie depuis plus d'une semaine. Il a donc tardé à consulter, tout en entretenant une relation de promiscuité avec d'autres personnes.

"On est typiquement dans ce que l'on craignait, c'est à dire une entrée (à l'hôpital) par des patients qui ont des situations respiratoires compliquées" a expliqué Yann Turgeon médecin urgentiste, au cours du point presse de la cellule de crise du gouvernement. Et d'ajouter : "on sait qu'on est dans une situation où de nombreuses personnes ont été en contact avec ce patient". 

Ce malade de 71 ans a connu une aggravation très brutale de son état de santé au 8ème jour, ce qui est typique des cas graves de Covid-19. Ce que redoutent les autorités, c'est que cette personne ait contaminé beaucoup de monde autour d'elle, "car dans ces cas graves, la charge virale (du malade) est importante" détaille Yann Turgeon.

Une enquête épidémiologique poussée va donc être menée dans l'entourage de cette personne, dans la vallée de Haumau'a. "On en aura les résultats très bientôt", affirme Yann Turgeon, qui a un message à la population : "Surtout, ne pas attendre avant de consulter pour ne pas contaminer les personnes de son entourage

Quant au premier hospitalisé du Covid-19 sur le territoire polynésien, un vacancier français résidant en Suisse, son état s'est tellement amélioré qu'il est parti dans l'avion de la continuité territoriale ce mardi matin. Il est considéré comme guéri.

"Chacun de vous peut être un héros"

A ceux qui pensent que le relativement faible nombre de cas en Polynésie (47 au 7 avril) ne justifie pas un confinement généralisé en Polynésie, le ministre de la santé a rappelé que ce chiffre est important si on le rapporte à la population des îles de Tahiti et Moorea (180 000 personnes environ). Jacques Raynal en appelle au sens civique de chacun.  

"Je tiens à dire et à affirmer que notre réactivité face au virus a été une des plus efficaces parmi tous les pays qui sont touchés par cette infestation. Je conviens que les mesures radicales de confinement qui ont été prises viennent impacter durement le quotidien de ceux qui y sont soumis, et que cela aura un impact sur la vie matérielle de beaucoup d'entre nous".

(...)


"Chacun de vous peut être un héros, et chacun doit agir comme s'il était porteur du virus. Non seulement vous accomplirez un acte citoyen, mais vous contribuerez à sauver des vies".

Jacques Raynal, ministre de la santé


Le ministre a par ailleurs soutenu que les contrats aidés promis par le pays dans le cadre de la Convention d'Aide Exceptionnelle de Solidarité (CAES) sont compatibles avec le confinement. "Il faut maintenir un certain esprit de travail", a affirmé Jacques Raynal qui a rappelé que dans l'administration "35 à 40% des agents travaillent toujours".
 
Coronavirus, un patient de Papara hospitalisé dans un état grave, son entourage surveillé

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live