polynésie
info locale

JO Rio 2016 : Camille Lacourt pointe du doigt le dopage dans la natation

Jeux Olympiques
Camille Lacourt
©AFP
Après sa 5ème place lors de la finale du 100m dos, le nageur français Camille Lacourt a donné une interview détonante. Le vice-champion du monde en titre de la distance n'a pas mâché ses mots sur le dopage dans son sport.

Camille Lacourt ne décrochera jamais une médaille olympique, la dernière qui manque à son palmarès en individuel. "Je suis forcément déçu. Il me manque un petit quelque chose mais je n'ai rien à regretter. J'ai travaillé comme un chien ces dernières années."

"Je pense que dans cette finale, c'est assez clean. Mais quand je vois le 200 crawl, ça me dégoûte un peu, et le 200 brasse qui va arriver, ça me dégoûte totalement. J'espère que la FINA va vite réagir parce que c'est d'une tristesse absolue." Camille Lacourt ne cherche aucune excuse pour sa cinquième place, décevante pour lui. Mais à 31 ans, son expérience mondiale et sa proche fin de carrière lui permet de dire ce qu'il pense. Autant, la victoire de Ryan Murphy dans sa finale du 100m ne souffre pas de contestation, autant ce qu'il a vu ces deux derniers soirs l'interpelle. "J'ai le privilège de ne pas avoir beaucoup de soupçons pour ma finale." Ce n'est pas le cas d'autres. Le succès du Chinois Sun Yang, quelques minutes avant, sur le 200m nage libre ne lui fait pas le même effet. Positif et suspendu en 2014, il détient désormais six médailles olympiques. La médaille d'argent gagnée par Yulia Efimova sur 100m brasse, alors qu'elle a également été contrôlée positive et suspendue, est un autre exemple: "Ça me dégoûte de voir des gens qui ont triché sur les podiums", lance-t-il. "Je suis très triste de voir mon sport évoluer ainsi." Des propos qui ont beaucoup de bruit en plein cœur des JO 2016.
Publicité