Vaccin : la 3e dose d'abord pour les personnes âgées et à risques

coronavirus
3e dose
©Polynésie la 1ère
L'injection de la 3e dose est effective depuis peu. Les personnes à risques ou âgées de plus de 65 ans sont d'abord concernées. En effet les spécialistes n'écartent pas la possibilité d'une 3e vague de l'épidémie.

Depuis ce lundi, une troisième dose de vaccin est fortement conseillée pour les personnes âgées de plus de 65 ans et certains patients détenteurs du carnet rouge. Cette invitation à revenir dans les centres de vaccination s’inscrit dans une analyse globale partagée par bien des pays. D’ailleurs, l’Agence européenne du médicament va plus loin : elle conseille ce rappel aussi à toutes les personnes majeures, 6 mois après la deuxième injection. Pour l’instant, cet appel n’est pas encore relayé au fenua mais il ne sera pas étonnant qu’il en soit ainsi rapidement.

Les aînés plus sensibilisés

 

Dans les centres de vaccination , les aînés commencent à revenir. Certes, ce n’est pas encore l’affluence car le message n’est pas encore diffusé massivement. Les médecins et l’ensemble des soignants ont noté que l’acceptation du vaccin est plus forte chez les personnes âgées que parmi les jeunes. Les vaccins sont vus comme un rempart contre la maladie, dont on sait qu’elle profite des états de santé les plus fragiles pour faire le plus de dégâts.

Efficaces à 90%

 

Actuellement, le pic de la deuxième vague a été franchi mais la situation reste tendue. Les médecins appellent la population à se faire vacciner et ce d’autant plus que les scénarios de modélisation n’excluent pas une troisième vague dans les prochaines semaines. Les études scientifiques montrent que les vaccins, notamment basés sur la technique ARN Messager, sont efficaces à 90%.

3e dose
Certains prennent les devants et n'attendent pas d'avoir 65 ans pour avoir la 3e dose. ©Polynésie la 1ère

 

Regardez le reportage de Stéphane Ratinaud :

©polynesie

 

stat covid 6 octobre
©Direction Santé