La Nouvelle-Zélande fait un premier pas pour rouvrir ses frontières

océan pacifique
La Nouvelle-Zélande fait un premier pas pour rouvrir ses frontières
©CCO
La Nouvelle-Zélande a fait un premier pas vers une réouverture progressive de ses frontières, pour la première fois depuis le début de la pandémie de Covid-19, en reprenant les liaisons avec le petit archipel du Pacifique des îles Cook.
Le gouvernement néo-zélandais n’a en revanche pas fait d’annonce quant à une prochaine reprise des liaisons avec l’Australie, qui a de son côté rouvert ses frontières aux passagers en provenance de Nouvelle-Zélande.

Le pays a été largement cité en exemple pour sa gestion très stricte du coronavirus, qui a provoqué la mort de 25 personnes sur une population de cinq millions d’habitants.

Dans un communiqué, le gouvernement a annoncé que les liaisons avec les îles Cook, sans passer par une quarantaine, pourraient redémarrer au premier trimestre 2021.

« Cela permettra de voyager plus facilement entre les deux pays, bien que la priorité reste à la protection de nos populations contre le Covid-19 », a déclaré la Première ministre Jacinda Ardern.

Le pays n’a pas connu de nouveau cas depuis plus de trois semaines, alors que les îles Cook ont jusqu’ici été épargnées par la pandémie qui a fait plus de 1,58 million de morts dans le monde

Le premier ministre des îles Cook, Mark Brown, a estimé que la libre circulation entre les deux archipels était « centrale à notre relation très proche » et essentiel à la reprise.

Les îles Cook sont un territoire souverain en « association libre » avec la Nouvelle-Zélande: si le pays mène sa propre politique, ses citoyens sont également automatiquement citoyens néozélandais.