polynésie
info locale

La Nouvelle-Zélande lance une grande opération d’extermination

océan pacifique
prédateurs NZ
©D.R
Les rats, opossums et hermines sont visés. Ces prédateurs, introduits par les colons, tuent chaque année 25 millions d’oiseaux endémiques. L’objectif : les exterminer d’ici 2050.
La Nouvelle-Zélande se lance dans une opération d'extermination de grande ampleur de ces prédateurs importés. Car ils tuent chaque année 25 millions d'oiseaux endémiques, à commencer par l'emblème du pays, le fameux kiwi. Les dégâts causés par les rats, opossums et hermines coûtent chaque année 3.3 milliards de dollars à l'économie et à l'agriculture néo-zélandaises. Le gouvernement kiwi veut donc éliminer tous ces prédateurs d'ici 2050. John Key, le Premier ministre, a dévoilé son plan lundi. Différentes méthodes seront utilisées, comme le largage d'appâts empoisonnés et les pièges au sol. Pour les opossums, le gouvernement déploiera des chasseurs. La fourrure des marsupiaux servira à confectionner des vêtements d'hiver.
John key
John Key lors de l'annonce du programme "Predator Free New Zealand limited" ©D.R
28 milliards de dollars pour les 4 premières années

Il s'agit du le plan de conservation des espèces endémiques le plus ambitieux jamais mené dans le monde et il coûtera très cher. Première étape: le gouvernement kiwi va créer une coentreprise publique-privée, Predator Free New Zealand limited, pour mettre sur pieds le plan d'éradication et rechercher des financements privés. Coût total : 28 millions de dollars pour les 4 premières années. Le gouvernement kiwi financera le tiers du fond, les deux tiers restants étant à la charge des collectivités territoriales et du secteur privé.