Le gérant d'une roulotte connue finançait un réseau de trafic d'ice

justice
Gérant roulotte impliqué dans un réseau de trafic d'ice
Cet après midi, le tribunal correctionnel a décidé de renvoyer l'affaire à la demande des avocats des trois prévenus. Deux hommes et une femme sont impliqués à des degrés différents. L’un d’eux est même un restaurateur bien connu de Faaa.
 
« J’ai fait une grosse connerie », admet le gérant d'une roulotte de Faa'a, les yeux baissés. Il est âgé d’une cinquantaine d’années et père de quatre enfants. À la barre, il fait le récit des évènements qui l'ont mené jusque là. 

Il n’est pas consommateur d’ice, mais il a aidé un jeune homme d’une vingtaine d’années, l'autre principal prévenu de l’affaire, à financer des voyages entre Tahiti et Hawaii pour importer de la métamphétamine. Au total, entre 2018 et 2019, près de 400 grammes d’ice auront été transportés : une première importation de 50 grammes, une seconde de 30 grammes et une troisième de 295 grammes. D’après les enquêteurs, un quatrième transfert était d’ailleurs en préparation. Le gérant de la roulotte reconnaît avoir financé deux des trois voyages et récupéré de l’argent grâce au trafic d’ice.

Le trafic s’était même établi jusqu’à Moorea, d’où est originaire la troisième et dernière prévenue. La jeune femme de 26 ans, ex-compagne du principal prévenu, a été la seule à ne pas avoir été maintenue en détention. Ancienne consommatrice, elle dit avoir arrêté de consommer de l’ice après une overdose en 2019. D’après le dossier, elle n’a pas contribué à l’importation de produits stupéfiants depuis Hawaii, mais comme les deux autres prévenus, elle est aussi poursuivie. Elle attendra donc, comme les deux autres, le jugement de l'affaire le 12 octobre prochain. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live