Le Pays s’endette pour faire face à la crise

économie
plan de relance de l'économie : 79 milliards cfp sur 3 ans
Autour du président Fritch, le vice-président Alpha et le ministre de l'Economie Raffin. ©Présidence du Pays

29 milliards de Fcfp de crédits ont été accordés par l’Etat à la fin du mois de mars. Ils succèdent aux 29 autres milliards de Fcfp contractés via un Prêt Garanti par l’Etat (PGE) en août dernier. 

Le Pays s’endette pour faire face à la crise. 29 milliards de Fcfp de crédits ont été accordés par l’Etat à la fin du mois de mars. Ils succèdent aux 29 autres milliards de Fcfp contractés via un Prêt Garanti par l’Etat (PGE) en août dernier. 

Et un second PGE est dans les tuyaux, mais son montant n’a pas été précisé. Les Polynésiens devront passer à la caisse pour tout rembourser, d’où l’intérêt pour le Pays de rouvrir au plus vite les frontières. Le second Prêt Garanti par l’Etat sera exclusivement consacré au plan de relance de l’économie.

 

Explications

 

Dans son discours lors de l'ouverture de la session administrative, ce jeudi 8 avril, le président du Pays a déclaré que "notre économie a subi cette crise de plein fouet. Nous enregistrons une contraction du PIB, en volume, de 10%. Pour le dire autrement, il s’agit d’une perte de valeur ajoutée de 75 milliards de Fcfp, soit l’équivalent des acquis de la croissance depuis 2015." Une perte de valeur qui s’explique, selon Edouard Fritch, "d’une part par le confinement du mois d’avril 2020, et d’autre part via la « fermeture » des frontières sur l’ensemble du deuxième trimestre 2020."