Le plan de relance 2021-2023 doté de 50 milliards cfp

économie
assemblée de Polynésie française
Photos d'illustration ©Polynésie la 1ère

Le Pays va présenter, jeudi 10 décembre, aux élus de l'Assemblée son plan de relance 2021-2023 "Protection et Résilience". Un plan prévu jusqu'à la fin de la 2ème mandature du président Fritch et de son gouvernement. Le plan détaillé en 216 pages est doté de 50 milliards cfp sur trois ans.

Le plan de relance présenté à l'Assemblée puis dans la foulée, au CESEC, fera ensuite l'objet d'une concertation entre le gouvernement, les élus et les partenaires sociaux, avant sa finalisation prévue en janvier et l'ouverture de négociations avec l'Etat, pour l'accompagner.

Le plan du nouveau ministre de l'Economie et des Finances resserre les objectifs et priorités fixés dans le Plan cap 2025 de son prédécesseur. La nouvelle mouture met sur la table une cinquantaine de mesures pour soutenir l'économie et l'emploi mais aussi renforcer les solidarités. Il précise leur calendrier d'exécution, il chiffre leur coût et évalue leur impact. 

Le plan est doté de 50 milliards cfp, c'est un peu plus de 22 milliards cfp pour 2021, financés par le Pays, la solidarité nationale ou par des emprunts. L'an prochain, 12 milliards cfp seront consacrés à la préservation de l'appareil productif et de l'emploi.

Pour les entreprises, de nouveaux instruments financiers sont prévus comme la création d'un fonds de relance et de développement, la mobilisation productive de l'épargne via un plan d'épargne relance Polynésie, des crédits d'impôts renforcés ou encore la création d'une foncière privée en faveur des opérateurs touristiques.

2 milliards cfp de commande publique sont par ailleurs au programme en concertation avec les communes. Pour l'emploi, 8 milliards cfp seront mobilisés l'an prochain pour proroger et renforcer les dispositifs de protection existants. Mais aussi pour mettre en place une formation professionnelle  rémunérèe, des actions de reconversion et développer l'apprentissage.

Dans ce plan sont également détaillées les mesures de soutien par secteur économique porteur. Plus de 2,5 milliards cfp seront injectés l'an prochain dans le tourisme pour promouvoir la destination et le tourisme intérieur.

La même enveloppe sera dédiée à la transition énergétique et au numérique. 2 milliards dcfp pour assurer l'autonomie alimentaire de la Polynésie francaise et aménager des lotissements agricoles.

Enfin, les mesures de solidarité seront abondées. Nouveauté : l'aide à l'investissement des ménages étendue aux plus modestes.La réforme de la PSG devrait être finalisée pour le 1er janvier 2023. Le document du gouvernement précise que hors plan de relance 2021-2023, c'est un total de 77 milliards cfp qui seront mobilisés l'an prochain si l'on ajoute les 30 milliards cfp de crédits de paiement prévus pour la commande publique et les crédits reportés de 2020.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live