Le point sur le coronavirus dans le monde après quatre mois d'épidémie

coronavirus
coronavirus
©CCO wikipedia
La pandémie du nouveau coronavirus a fait près de 127 000 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine.
La pandémie a fait 126 978 morts depuis son apparition il y a quatre mois en Chine. 2 037 526 cas ont été diagnostiqués dans 193 pays.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 25 132 décès pour 602 977 cas. Suivent l'Italie avec 21 067 morts, l'Espagne (18 056 morts), la France (15 729 morts) et le Royaume-Uni (12 607 morts).

Le Royaume-Uni pourrait subir une chute historique de 13% de son produit intérieur brut (PIB) en 2020, en raison du coup d'arrêt infligé par le coronavirus, selon un scénario fondé sur un confinement du pays de trois mois, a annoncé mardi un institut public.

La France devrait, elle, connaître un déficit public aux alentours de 9% du PIB cette année et une dette de 115%, selon le gouvernement. Le PIB reculerait de 8%. 

Le gouvernement indien a annoncé mardi la prolongation au moins jusqu'au 3 mai du confinement de ce pays de 1,3 milliard d'habitants entamé le 25 mars. L'Inde a recensé 10 941 cas confirmés et 368 morts, selon le dernier bilan officiel, vraisemblablement sous-estimé en raison de la faiblesse du dépistage.

En France, le confinement est prolongé jusqu'au 11 mai. L'activité pourra ensuite redémarrer avec une réouverture progressive des crèches, écoles et lycées.

Les bars, restaurants ou cinémas resteront, eux, fermés jusqu'à nouvel ordre, tout comme les frontières avec les pays non européens. "L'épidémie commence à marquer le pas", a assuré le président Emmanuel Macron, tout en reconnaissant que la France, comme d'autres pays, avait été "à l'évidence mal préparée".

En Italie, où le confinement et l'arrêt quasi total de l'activité économique imposé depuis plus d'un mois a été prolongé jusqu'au 3 mai, quelques commerces, comme les librairies ou les laveries, sont autorisés à rouvrir mardi dans certaines régions. Mais cet allègement reste marginal.

L'Autriche, elle, rouvre mardi ses petits commerces et ses jardins publics, estimant avoir suffisamment "aplati" sa courbe de contamination.

L'Espagne, pays le plus endeuillé d'Europe après l'Italie, autorise depuis lundi une reprise partielle du travail mais le confinement général imposé depuis le 14 mars reste en vigueur.

Aux Etats-Unis, "le pire est passé" dans l'Etat de New York, a déclaré le gouverneur Andrew Cuomo, bien que la barre des 10 000 morts y ait été franchie.

"Nous sommes très près d'achever un plan pour ouvrir notre pays", a déclaré le président Donald Trump, évoquant "un plateau" de l'épidémie.
 

Le vaccin sera primordial


Dix fois plus mortel que la grippe H1N1, le Covid-19 constituera une menace jusqu'à "la mise au point et la distribution d'un vaccin sûr et efficace", a déclaré lundi soir le directeur général de l'OMS en insistant sur une levée progressive des mesures de confinement.

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé lundi le versement d'une aide d'urgence à 25 pays parmi les plus pauvres du monde. La France et l'Europe vont devoir aider l'Afrique en "annulant massivement sa dette", a de son côté déclaré le président français Emmanuel Macron.