Les cultes hors confinement dominical

coronavirus
cathédrale
La cathédrale de Papeete le jour de l'Assomption. ©Jacques DAMOUR/POLYNESIE LA 1ère
Les Catholiques et les Protestants ont pu se rendre au culte, ce dimanche 15 août. Tandis que d'autres religions avaient choisi de fermer leurs églises, eux ont préféré profiter de la dérogation qui est prévue.

En ce dimanche 15 août, les Protestants et les Catholiques ont choisi de laisser leurs églises ouvertes, contrairement à l'Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers jours et à la Communauté du Christ. En effet, s'il s'agit aujourd'hui du premier jour de confinement dominical, il est prévu une dérogation pour se rendre au culte, à condition d'être muni de son attestation de déplacement.

Une date d'autant plus importante pour les Catholiques que ce 15 août célèbre la Vierge Marie, Notre Dame de l'Assomption, même si cela se fera sans procession cette année, restrictions sanitaires obligent. "Marie a toujours été une femme debout face à l'adversité, compare subtilement Père Christophe, vicaire de la cathédrale de Papeete. Que ce soit à la naissance du Christ ou au pied de la Croix...C'est ce que nous devons rappeler aux Hommes : l'espérance nous garde debout."

C'est une espérance au cœur du désespoir.

Père Christophe, vicaire de la cathédrale de Papeete

Le vicaire de Papeete se réjouit de voir les églises toujours ouvertes le dimanche. "C'est une espérance au coeur du désespoir. Les fidèles sont respecteux des consignes, des règles. Ils sont au moins aussi respecteux que nos responsables. Donc, je ne vois pas pourquoi on priverait nos fidèles qui sont respectueux des règles..."

Reste pour le Père Christophe, le problème du déplacement, le dimanche, des sans-abris se rendant jusqu'au Presbytère pour y manger.