Les opuhi de plus en plus rares

maladie tahiti
Opuhi rares
Illustration ©Polynésie la 1ère
A quelques jours de la Toussaint, la fleur de ‘opuhi qui orne généralement les bouquets semble avoir disparu des rayons. Cette fleur serait attaquée par des insectes. Un phénomène observé par les horticulteurs depuis 2019.

Le manque de ‘opuhi est flagrant au marché de Papeete et les fleuristes présents ne semblent guère optimistes quant à un possible retour à la normale, en tout cas sur l’île de Tahiti.

Le ‘opuhi serait attaqué par des petites fourmis et même si le phénomène est observé depuis 2019, les autorités n’ont pour le moment trouvé aucune solution pour sauver les plantes.

Plante des anciens

 

Il y a quelques années, ce n'était pas les insectes mais plutôt une maladie qui décimait les 'opuhi. Déjà, ces fleurs étaient difficiles à trouver.

Les fleuristes comme Isabelle Paofai sont dans le désarroi. "On est obligés d'en commander dans les îles qui n'ont pas encore été touchées...Le SDR ne sait pas non plus d'où vient cette petite fourmi-là. On pense qu'elle vient de plantes importées de l'extérieur et non traitées. C'est inquiétant, car le 'opuhi est la fleur des anciens", dit-elle.

Isabelle Paofai

 

Cette année, les opuhi seront donc remplacés par des oiseaux de paradis ou par des torches dans les bouquets de fleurs. Et si vous avez la chance d’en trouver, le prix aura sûrement augmenté. Il faut désormais compter 2 000 francs pour 6 fleurs.

La priorité pour les autorités est d’empêcher la propagation de cette maladie dans les îles, puisque seule l’île de Tahiti semble concernée par cette invasion.

Ecoutez Thomas Moutame, président de la Chambre d'agriculture :

Thomas Moutame