polynésie
info locale

Maea Flohr : des bancs de la paroisse de Huahine aux marches du festival de Cannes

culture tahiti
Maea Flohr : des bancs de la paroisse de Huahine aux marches du festival de Cannes
©DR
Zoom sur « la vedette tahitienne » du cinéma : Maea Flohr... par ses mo’otua.
Quelle épopée que celle de Maea Flohr, jeune fille de Huahine dont rien ne laissait présager qu'elle deviendrait une vedette du cinéma ! Poussée par sa tante Paulette Vienot, Maea passe un casting. Nous sommes en 1956. "Elle avait 16 ans, elle était jolie", avoue son petit-fils Ariihau. Maea danse, joue de la guitare et chante. Le parfait tableau de la vahine pour les cinéastes en quête d'exotisme. Maea est choisie, elle donne la réplique à Georges de Caunes (la père de l'animateur Antoine de Caunes) dans "Tahiti la joie de vivre". Et ce sera le début d'une grande aventure ! "Blaue Jungs" (à voir vendredi 28 juin à l'occasion du film Cinematamua), "Houla Houla"... Maea montera même les marches du festival de Cannes en 1957... pieds nus, ce qui ne manquera de défrayer les chroniques de l'époque ! Mais la fierté de Maea : avoir été présente à ce festival en même temps que la star ultime de l'époque, Elisabeth Taylor. Une consécration pour la jeune fille de Huahine, qui continuera à faire carrière dans le cinéma pendant une dizaine d'années. C'est en toute discretion que Maea Flohr se retire ensuite du "show business", pour se consacrer à sa vie de famille et à la pêche, sa passion ! Maea a deux enfants, une fille, Hildegard, et un garçon que vous connaissez tous puisqu'il s'agit de Lorenzo Schmidt, des Grands Ballets de Tahiti.
 
Maea Flohr et ses enfants
©Droits réservés - famille de Maea Flohr

Maea Flohr par ses deux mo'otua

Publicité