Mahina : de l'eau de qualité à moindre coût grâce à la galerie drainante

eau potable mahina
Mahina : de l'eau de qualité à moindre coût grâce à la galerie drainante
©Présidence Pays

Cette galerie permettra de distribuer de l'eau potable aux administrés et réduira les coûts de fonctionnement et d'électricité des huit stations de forage. Ce système de captage d’eau dans le lit des rivières est une vraie aubaine pour la commune avec un débit de l'ordre de 120 l/seconde .  

La galerie drainante de la vallée de « Tua’Uru » à Mahina a été inaugurée en présence des autorités communales, du Pays et de l'Etat.

Cette réalisation majeure pour l’alimentation en eau potable des habitants de la commune repose sur un nouveau point de captage installé le long de la rivière Tua’Uru. Parmi les objectifs poursuivis par la commune, outre la recherche d’une intégration paysagère et un impact limité sur les nappes phréatiques, ce dispositif permettra de produire une eau de qualité à moindre coût générant une économie moyenne annuelle en frais d’électricité estimée à 25 millions cfp.

Mahina : de l'eau de qualité à moindre coût grâce à la galerie drainante
©Présidence Pays

 

La commune va ainsi pouvoir diversifier et sécuriser sa ressource en eau. Elle devrait diminuer la forte sollicitation de la nappe basale sur les différents forages actuellement exploités. Elle pourra alimenter plus de 2 000 habitations de la partie "plaine". Les hauteurs seront toujours alimentées par les stations de forage. Aujourd'hui il y en a 8 au total. Mais avec cette ouverture de la galerie drainante, certaines stations seront fermées.

Par ailleurs, le maire de Mahina a aussi insisté sur l'impact environnemental de cette galerie drainante qui n’est qu’une première étape : 

Damas Teuira

 

400 millions cfp

 

L’État et le Pays ont majoritairement financé cette opération dans le cadre du Contrat de projets 2015-2020 à hauteur de plus de 333 millions cfp, complétés par des financements de la commune pour plus de 58 millions cfp.

Cette toute nouvelle galerie drainante dans la vallée de Tua’uru a été un événement majeur pour les propriétaires de la vallée qui ont  été contraints de voir s’installer ces capteurs le long de leurs rivières. Des négociations qui se sont closes sur un accord. « C’est une avancée »,  selon John Arai un riverain qui réagit au micro de Nora Mourad :

 

John Ara, riverain