Le mari de Raroia encourt 20 ans de prison

violence tahiti
La mari de Raroia encourt 20 ans de prison
Aux Assises, Albert Matehu 32 ans est accusé de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur Tevavaro Taurere sa concubine âgée de 21 ans. Les faits ce sont déroulés en octobre 2014 sur l'atoll de Raroia. Sa concubine a été retrouvée noyée dans un puits.
Devant les juges de la cour d’assises jeudi 7 septembre, Albert Matehu apparaît renfermé sur lui-même : après trois ans de détention à Nuutania, il peine à s'exprimer à la barre. L'homme de 32 ans, reconnaît avoir violenté sa compagne dans un état fortement alcoolisé en octobre 2014, mais réfute l'avoir jeté volontairement dans le puits : "j’ai essayé de la rattraper quand elle est tombée tête la première" déclare-t-il.

Une thèse qui ne convainc pourtant pas les frères et sœurs de la victime. Le puits mesure 58 cm de diamètre et La victime mesure 1m69 et 85 kilos. Selon leurs témoignages, Tevavaro, 21 ans, subissait les violences physiques de son conjoint jaloux depuis la naissance de leur fils.

La mère de l'accusé, elle, affirme ne pas comprendre le geste de son fils. "Lorsque mon fils me l'a présentée en 2012, ils s'aimaient vraiment" dit-elle avant d’ajouter que "lorsqu’ils se déplaçaient en ville, ils avaient l’air du couple parfait."

15 témoins dont un enquêteur doivent être entendus durant les deux jours de procès. Pour avoir volontairement commis des violences ayant entraîné la mort et pour avoir mis en danger la vie d'autrui en mettant le feu à leur domicile, Albert Matehu, encourt 20 ans de réclusion criminelle.



Le mari assassin de Raroia encourt 20 ans de prison

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live