polynésie
info locale

Miss France choquée par la pollution à Mayotte

miss
Miss France choquée par la pollution à Mayotte
©Mayotte la 1ère
Vaimalama Chaves, en voyage officiel à Mayotte ces derniers jours, a pointé du doigt ce qu'elle - et d'autres - considèrent être un "obstacle au développement touristique de l'île". 
Invitée à l'occasion de l'élection de Miss Mayotte, notre miss France Vaimalama, dont on connaît le franc parler, a immédiatement fait part de son triste sentiment sur l'environnement de l'île, notamment les déchets jonchant les routes et les plages. "On en voit parfois (à Tahiti), mais certainement pas autant (...) En venant, sur la route, j'ai vu une petite fille jeter sa bouteille, ca m'a choqué ! Chez nous, ce n'est pas pensable de faire un truc pareil" ! a-t-elle avoué au JT de Mayotte la 1ère.  
 

La pollution : un frein au tourisme de l'île ?


"Je pense qu'il y a un fort potentiel de développement touristique à Mayotte", a admis Vaimalama. Ce ne sont en effet pas les atouts qui manquent sur cette île, mais "il n'y a pas la dimension écologique (...) je suis persuadée qu'en mettant tous la main à la patte, on serait capable d'avoir des plages magnifiques avec des lagons tout propres". Le message est lançé. En attandant, "l’île étouffe sous les déchets plastiques. Ici, même l’eau du robinet est vendue en bouteilles !", peut-on lire dans un article de Mayotte la 1ère. Un récente loi prévoit même d’imposer une consigne pour les bouteilles plastiques. 

60 000 touristes visitent en moyenne Mayotte chaque année. Un tourisme majoritairement "affinitaire", c'est-à-dire composé de voyageurs venant rendre visite à des amis ou à de la famille. Pour le reste, la pollution n'est pas la seule problématique. L'insécurité, le manque d'infrastructures, un rapport qualité/prix peu satisfaisant et une politique de développement touristique quasi inéxistante sont autant de freins au développement touristique de l'île. 
Publicité