Pā'oa ora S2#20 : familles Tata, Tarati, Remy & Tauotaha

programmes polynésie 1ère tv radio internet
Pā'oa ora S2#20 : familles Tata, Tarati, Remy & Tauotaha
Pā'oa ora S2#20 : familles Tata, Tarati, Remy & Tauotaha ©Polynésie la 1ère
Pā'oa Ora, l'aventure des familles formidables, continue sur Polynésie la 1ère, avec ce 20e épisode proposé jeudi 2 juin à 19h25. Partez à la rencontre des familles Tata, Tarati, Remy & Tauotaha.

LE REPLAY

Dans ce 20e épisode, Pā'oa Ora nous fait découvrir 4 nouvelles familles.

Direction Nuku Hiva avec la famille Tata, puis Raiatea avec la famille Tarati, les Sables d'Olonne avec la famille Rémy et enfin Tautira avec la famille Tauotaha.

Pā'oa Tata

Pā'oa Tata
Pā'oa Tata ©Polynésie la 1ère

Direction les îles Marquises à la rencontre de la famille Tata de Nuku Hiva. Rataro Tata fait du firifiri et il vend ses délicieux beignets coco dans plusieurs magasins de l’île. Il a six enfants et ils travaillent tous ensemble en famille, la transmission du savoir-vivre marquisien fait partie du quotidien.

Pā'oa Tarati

Pā'oa Tarati
Pā'oa Tarati ©Polynésie la 1ère

Sur l'île de Raiatea, à Tumaraa, Antonina et Ephraima Tarati viennent de fêter leur noces d’or (50 ans de mariage). Une grande fête a été organisée par leurs 8 enfants et ce fut l’occasion de réunir tous les membres de cette grande famille. Véritable matriarche, Antonina a toujours prôné le respect et l’amour dans l'éducation de ses enfants, ses petits-enfants et ses arrières petits-enfants. D’ailleurs, chaque dimanche, la famille se réunit pour discuter et partager un repas ensemble, c’est une tradition familiale.

Pā'oa Rémy

Pā'oa Rémy
Pā'oa Rémy ©Polynésie la 1ère

Le va’a est un symbole fort de notre identité polynésienne. Près d’une cinquantaine de courses sont organisées en Polynésie chaque année et derrière chaque organisation il y a une famille qui inculque et transmet les valeurs polynésiennes. Et ce, même à l’autre bout de nos îles ! La famille Rémy organise la Vendée Va’a aux Sables d’Olonne, sur la côte ouest de la France. La 11e édition de cette course tant attendue après deux ans d’absence a fait la joie de la région mais surtout la joie des Polynésiens qui habitent en France. C'est un grand moment de sport et de culture. La famille Rémy n'est pas polynésienne, mais ses valeurs, comme celles du sport, sont universelles. Chacun s’y retrouve. 

Pā'oa Tauotaha

Pā'oa Tarati
Pā'oa Tarati ©Polynésie la 1ère

Bien avant que le va’a ne devienne aussi populaire en Polynésie comme ailleurs,  un village de la presqu’île de Tahiti s’illustre particulièrement dans ce domaine et ce depuis bien longtemps : Tautira. Aux temps anciens, Tautira accueillait les va’a qui arrivait après de longues distances. C’était au temps des grandes navigations en va’a taurua, pirogue double à voile. Le village porte bien son nom :  « Tau », temps, « tira », voile. D’ailleurs, lors de toutes ses visites en Polynésie, la pirogue hawaiienne Hokule’a ancre à Tautira. Depuis 40 ans, les membres d’équipage de Hokule’a sont accueillis par des familles de Tautira, les famille du va’a. La famille Tauotaha et son regretté patriarche, Pua Niho, est l’une d’entre elles - à l’origine du légendaire club Maire nui, invincible pendant 30 ans lors des courses du Heiva !

JEU SMS : VOTEZ POUR VOTRE PĀ'OA ORA PRÉFÉRÉE


Chaque semaine, votez pour votre famille favorite par SMS au 7933* pour lui permettre de remporter des cadeaux offerts par notre partenaire. Votre avis compte ! Alors, votez pour votre famille formidable !

✓ PAOA29 pour la famille Tata

✓ PAOA30 pour la famille Tarati

✓ PAOA31 pour la famille Rémy

✓ PAOA32 pour la famille Tauotaha

(*591 FCFP TTC le sms)