Paul Meilhat : "c'est très dur à encaisser"

voile
 Paul Meilhat
©AFP
Quatre jours après avoir annoncé son avarie à bord de SMA, Paul Meilhat vient de signifier officiellement son abandon auprès de la direction de la course, ce samedi 24 décembre, à 15h39 (heure française). Un moment très difficile pour le navigateur qui occupait à la 3ème place du classement.
Le 20 décembre dernier, le navigateur contactait son équipe pour signaler un problème de vérin de quille. Il occupait alors la troisième place du classement général de cette fameuse et exigeante course : Vendée globe. Le Français, Paul Meilhat, aurait sans aucun doute préféré continuer, mais il doit abandonner sa course autour du monde. "C'est très dur à encaisser", a confié le navigateur, la veille d'avoir annoncé officiellement son abandon.


vendée globe


Alors qu'il faisait route vers le Cap Horne, il a préféré changer de cap et virer vers le Nord pour tenter de sauver son bateau. Paul Meilhat a donc mis le cap sur la Polynésie française. Il devrait arrivé d'ici une petite semaine, vers le 28/29 décembre.

C'est tout le système qui est inopérant, a-t-il dit. La solution consiste à remplacer la pièce défaillante qui pèse 90 kilos quand même. Le vérin de remplacement est attendu à Papeete avant l'arrivée du navigateur et de son voilier le SMA. Sa position aux dernières nouvelles, il se trouve à quelques milles de l'île de Rapa, il remonte vers le Nord direction Tahiti.

27 skippers sont toujours dans la course de la huitième édition du Vendée globe, ils sont partis des Sables d'Olonne le 6 Novembre 2015. Le Français, Armel Lecléach, qui est en tête de course devrait passer le Cap Horn cette nuit.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live