polynésie
info locale

Les pluies à répétition favorisent la leptospirose

santé
Intempéries : attention à la leptospirose
©FTV
Les cas de leptospirose sont en hausse en raison des fortes pluies de ces derniers jours. Dix cas ont été recensés aux Iles du vent et aux Iles sous le vent au cours de la première quinzaine de février.
Dans son dernier bulletin de veille sanitaire, le ministère de la santé rappelle que : " Les pluies actuelles et leurs conséquences sur la salubrité des habitats (inondations, boue, détritus, coupure d’eau…) sont favorables à la transmission d’agents infectieux pouvant être responsables de la dengue, de la leptospirose, de gastro-entérites. Ces risques persistent même après l’amélioration des conditions climatiques".

Ce même bulletin, portant sur la période du 29 janvier au 11 février, indique que dix cas ont été relevés durant les semaines 5 et 6. Cinq d’entre eux sont liés à des activités maraîchère ou de jardinage. 

Les cas déclarés concernent les îles de Tahiti, Moorea, Raiatea, Tahaa et Huahine.

Les services de santé rappellent que le jardinage / fa’a’apu est un facteur de risque de la leptospirose et recommande en conséquence de:

- Porter des gants et des chaussures fermées, surtout lorsqu’il pleut,
- porter des bottes / cuissardes lors de la pêche en eau douce,
- protéger les plaies avec un pansement imperméable,
- limiter tous les contacts avec la boue et l’eau douce trouble : ne pas marcher pieds-nus ou en savates dans les flaques et
eaux stagnantes, ne pas se baigner en eau trouble et aux embouchures des rivières,
- dératiser et contrôler la pullulation des rongeurs par la gestion des déchets
- après une exposition à risque, laver et désinfecter les plaies,
- consulter un médecin en urgence dès les premiers signes.

La leptospirose
La leptospirose est le risque infectieux le plus fréquent. Marcher pieds nus dans l’eau sale ou la boue augmente les risques de contact entre la peau et ces germes infectieux.

La leptospirose est une maladie grave causée par des bactéries (leptospires) qui pénètrent à travers la peau, les muqueuses ou par des blessures (même petites), lors de contacts prolongés avec la boue ou de l’eau sale, souillée par les urines d’animaux (rats, cochons, vaches, chiens…).

Après une incubation en moyenne de 10 jours (pouvant aller de 2 à 30 jours), la maladie débute comme une forte grippe avec une fièvre élevée, des maux de têtes, des douleurs musculaires et articulaires. Une consultation médicale doit avoir lieu le plus tôt possible.

Si le traitement n’est pas débuté assez tôt, des signes de complications peuvent apparaitre : atteintes du foie et des reins (jaunisse, urines rouge foncé), hémorragies… Le décès peut survenir dans 5 à 10 % des cas.

La leptospirose est soignée efficacement par des antibiotiques, à condition de consulter un médecin dès les premiers signes.
Consultez rapidement un médecin dès l’apparition des signes suivants, surtout s’il ya eu des contacts avec de l’eau ou de la boue potentiellement souillées durant les 3 semaines précédentes :
o fièvre élevée et brutale, avec malaise
o douleurs dans les muscles, les articulations, le ventre
o forts maux de tête.

Source : direction de la santé
Publicité