Pourquoi les Polynésiens paient-ils plus cher ?

consommation
Comparaison des prix
Comparaison des prix ©Polynésie la 1ère
Le coût de la vie augmente. Mais en dehors même de l’inflation, pourquoi les prix sont-ils plus chers en Polynésie que dans l’Hexagone ? En faisant les mêmes courses à Paris et à Tahiti, le panier moyen, identique, coûte 53% de plus aux Polynésiens.

Lorsque l'on rassemble 10 produits de consommation courante, des produits de grande marque mais aussi de marque distributeur, la différence est flagrante : le coût du panier est 53% plus élevé, soit 27,89 euros (3 325,77 Fcfp) en métropole, et 5 102 Fcfp au fenua. 

Comparaison des prix
Comparaison des prix ©Polynésie la 1ère

Cette différence de prix concerne même les PPN (produits de première nécessité) qui sont réglementés. Sur un paquet de spaghetti, on constate par exemple une différence d'environ 40 Fcfp. 

Avant d'arriver dans nos rayons, les produits métropolitains doivent d'abord parcourir la moitié du globe. Ainsi, s'ajoute au prix initial, le montant des taxes, du transport, les marges des importateurs, des grossistes et des distributeurs. 

Comparaison des prix
Comparaison des prix ©Polynésie la 1ère

Le produit libre n'a pas de marge encadrée, C'est donc au consommateur par le biais de la concurrence de voir où ces produits sont les moins chers.  

Sabine Bazile, directrice de la direction des Affaires économiques

Sur une île, les volumes sont plus petits et donc reviennent plus cher. Le marché est donc dominé par un petit nombre d'entreprises. 

Comparaison des prix
Comparaison des prix ©Polynésie la 1ère

Il n'y a pas une multiplicité de vendeurs mais ça on n'y arrivera jamais. C'est intrinsèque à l'économie. Vous ne pouvez pas imaginer 30 concessionnaires automobiles ou 15 enseignes différentes de super marchés. L'idée, c'est de faire en sorte que ces entreprises soient quand même incitées à se faire concurrence et on voit que quand ça fonctionne, par exemple dans la téléphonie, on arrive à des baisses de prix qui sont sensibles par rapport à celles que l'on pouvait connaître il y a 10-15 ans.

Florent Venayre, Professeur des universités en sciences économiques

Pourtant le niveau de vie en Polynésie est beaucoup plus bas. Le SMIG est de 159,092 Fcfp. Dans l'Hexagone, c'est l'équivalent de 200 218 Fcfp, soit 41 126 Fcfp de plus, précisément.

©polynesie