Préparer le retour à l'école

coronavirus
sainte thérèse
Grand nettoyage à l'école Saint Thérèse (Tahiti). ©THIERRY STAMPFLER/POLYNESIE LA 1ère
Aucune annonce officielle pour le moment, mais les écoles de Tahiti et Moorea se préparent déjà à une reprise. Après avoir sondé les parents d'élèves, elles entament leur grand ménage et réfléchissent aux conditions d'accueil des enfants.
L'école reprendra-t-elle la semaine prochaine ? Quelles conditions d'hygiène doivent être instaurées ? Si pour l'heure, il n'existe aucune réponse toute faite, les écoles de Tahiti et Moorea y réfléchissent déjà. Après avoir sondé les parents d'élèves la semaine dernière pour savoir combien renverront leurs enfants à l'école, elles entament cette semaine leur grand ménage.

Malgré quelquespoints encore à préciser pour l'organisation, au niveau de l'enseignement catholique, le personnel de l'éducation prépare un retour dans les salles de classe à partir de la semaine prochaine.

C'est le cas par exemple de l'école privée Sainte Thérèse, à Papeete. Elle table sur une reprise de l'école la semaine prochaine. En concertation avec les enseignants, elle a décidé de n'accueillir que de 9 à 11 enfants par classe, soit 250 élèves maximum dans l'école, au lieu de 870 habituellement (maternelle et élémentaire confondus) et ce, afin de pouvoir garantir les gestes barrière.
Toutefois, si le nombre d'enfants volontaires pour revenir en classe est plus important, la direction de l'école envisage de faire classe un jour sur deux.

Les syndicats d'enseignants et les représentants des parents d'élèves demandent à rencontrer le Président Edouard Fritch et le Haut-commissaire, Dominique Sorain, afin de discuter des conditions de reprise des cours. Pour l'heure, aucune rencontre n'est prévue.
 
Edouard Fritch, président de la Polynésie française