polynésie
info locale

La Réunion : attaque mortelle de requin

attaques de requins
attaque de requin
Mercredi 22 juillet, un surfeur a été victime d'une attaque de Requin à la Réunion. (Photo d'illustration) ©RICHARD BOUHET/AFP
L'attaque mortelle a eu lieu samedi 29 avril, à Saint-Leu, dans le sud-ouest de l'île de la Réunion. Un bodyboarder de 28 ans est décédé des suites de ses blessures à la cuisse.
Les secours ont tout tenté, mais le bodyboarder profondément mordu à la cuisse par un requin samedi 29 avril n'a pas survécu. Le jeune homme était un habitué du surf, mais il avait pourtant choisi de le pratiquer dans une zone interdite.

Une imprudence dans une zone interdite


"Nous sommes ici, effectivement, dans une zone interdite couverte par l'arrêté préfectoral. On peut regretter ce qu'on peut considérer être aussi une imprudence", a constaté amèrement Frédéric Carre, le sous-préfet de Saint-Paul (La Réunion). Il s'agit de la deuxième attaque mortelle depuis le début de l'année.

Depuis six ans, neuf personnes ont perdu la vie de cette façon. Ce drame ravive la tristesse et la colère des familles de victimes et va relancer une fois de plus le débat sur la lutte contre les requins.

Colère et émotion


La mère de la victime, ainsi que plusieurs de ses amis, se sont rendus sur place. Beaucoup de colère et d'émotion se ressentaient sur le rivage après cette nouvelle attaque.

Le sous-préfet de Saint-Paul s'est rendu sur place. Il estime que ce drame est dû à l'imprudence, alors que les conditions météo étaient mauvaises : avis de forte houle, et de fortes pluies ces derniers jours.

21ème attaque depuis 2011 


C'est la 21e attaque de requin depuis 2011, 9 d'entre elles ont été mortelles. Plus de la moitié concernent des surfeurs ou des bodyboardeurs. L'attaque s'est produite alors qu'une alerte pour forte houle avait été lancée par Météo France depuis samedi matin.

La première attaque de requin de l'année avait tué un homme de 26 ans faisant du bodyboard à Saint-André, sur la côte est de La Réunion, dans une zone interdite à la baignade.
Publicité