Sable de Tahaa : l'or blanc qui illumine les tombes

environnement tahaa
Sable blanc de Tahaa
©Polynésie la 1ère
Sans lui, les tombes ne seraient pas aussi belles. Ici, toutes les familles utilisent le sable blanc afin de leur donner un coup d'éclat. Ce sable est le plus souvent extrait du lagon de Tahaa. Un or blanc qui illumine les cimetières.

 

A quelques jours de la Toussaint, c'est le ballet des barges transportant du sable blanc sur le lagon de Tahaa.

Arrivées à quai, des hommes déchargent alors la précieuse cargaison sur le quai. Ce sable est destiné à recouvrir les tombes des cimetières, en priorité de Raiatea, mais aussi de Tahaa et de Tahiti.

Sable blanc Tahaa
©Polynésie la 1ère

 

Deux sociétés d'extraction sont basées sur l'île sacrée et une sur l'île vanille. 

"4 jours avant la Toussaint, on amène du sable au cimetière de Uturoa, et de là, on remplit des sacs qui sont transportés sur les tombes", explique Moerani Amaru, gérante d'une société d'extraction. Les sacs sont vendus 1 000 cfp l'unité.

sable blanc Tahaa
©Polynésie la 1ère

 

Les familles en achètent afin d'embellir les tombes de leurs proches, en plus de les fleurir à l'occasion de la Toussaint. 

Autant de clarté, autant de couleurs égayent alors les cimetières qui prennent vie le temps d'un week-end.

Sable blanc Tahaa
©Polynésie la 1ère

 

sable blanc Tahaa
©Polynésie la 1ère