Shell grand vainqueur de la 2e Vodafone Channel Race

va'a tahiti
Shell va'a
©Polynésie la 1ère

Après une première partie de course et une équipe de Shell inarrêtable, la deuxième partie n'a pas manqué non plus d'offrir du spectacle. Au programme : du surf, de l'effort, une surprise et une surtout une victoire finale de Shell Va'a. 

La bouée verte de Temae franchie et c'est parti pour la deuxième partie de course. Shell est à l'avant-poste suivi de près par Team OPT. Manihi et Pirae à la bataille, puis Hinaraurea complètent le top 5. Trois équipes qui se tiennent dans un mouchoir de poche. Paddling Connection qui a chaviré lors d'un changement reste en course avec une 6e place et montre qu'il faut compter sur ses rameurs. Trois caps sont possibles pour les équipages : Papeete, Taapuna et Paea. Avec une houle du sud et un vent de face, certaines équipes vont choisir le cap de Paea afin d'être à l'abri et d'autres celui de Papeete direct. Le choix du cap est essentiel pour éviter le chavirage. 

 

dans l'effort

 

David Tepava, peperu de l'équipe au coquillage, a choisi le cap vers Taapuna et Miri. Le va'a a bien failli chaviré mais l'expérience des rameurs a permis d'éviter le pire. Shell Va'a qui a procédé à un changement à près de 3h20 de course avant de changer à nouveau près de 20 minutes plus tard. Les rameurs gèrent la glisse, une belle démonstration de force de l'équipe au coquillage. 

Du côté des vétérans, Hinaraurea reste en tête à la moitié du parcours. Chez les séniors, les îles restent en course avec Huahine mené par Kévin Céran-Jérusalemy sur un va'a décoré de feuilles de auti, signe de demande de protection des Dieux. Les rameurs de l'île sont dans le top 20. "Nos ambitions : bien terminé la course, pas de casse, pas de malaise. On espère au moins terminer dans le top 10", a confié Kévin avant le départ de la Vodafone Channel Race. Non loin, on retrouve EDT en pleine reconstruction après avoir perdu Steve Teihotaata qui a rejoint les rangs de Pirae Va'a. 

Remontée de Paddling, Pirae et Manihi 

 

Paddling opère une belle remontée et remonte à la 4e place à une quinzaine de mètres derrière Pirae Va'a. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Les deux équipes pourchassent Team OPT, à environ 150 mètres. Un combat de titans magnifique après déjà plus de 4h de course. Les rameurs de Hinaraurea, à 100 mètres derrière, ne baissent pas les bras et tentent de remonter sur Paddling. Manihi et Manutahi suivent de près ces équipes. 

 

 

Paddling et Pirae Va'a remontent sur OPT alors en deuxième position. A près de deux heures de l'arrivée, le scénario de course peut changer à tout moment. OPT tente de maintenir l'écart avec Pirae, remontée à la 3e place et Paddling Connection. Shell semble intouchable et déroule ses coups de rame. Les rameurs gèrent leur course avec des changements presque toutes les dix minutes. Manihi, originaire des Paumotu et conduit par Manutea Millon en peperu, reste dans le top 5 de la course derrière Hinaraurea, qui a pris le cap, seul, de Taapuna. 

 

Vodafone Race
©Polynésie la 1ère

 

A dix minutes de l'entrée sur Taapuna, Shell effectue un changement et profite des dernièrs vagues de surf du large. Les rameurs gèrent leur effort pour tenir jusqu'au prochain changement. Derrière, l'écart se resserre entre OPT, Paddling et Pirae Va'a. La bataille pour le podium promet d'être rude dans le lagon.

Lors du ravitaillement, OPT se fait dépasser par Paddling Connection. Malgré les plus de 4h30 de course, les deux équipes puissent dans leurs dernières forces pour offrir un spectacle magnifique et se battre pour remporter le prize money de l'entrée de passe. Pirae Va'a n'est pas en reste et talonne Team OPT. Ces trois équipes se lancent dans une course folle pour le podium. 

 

 

À l'intérieur du lagon, c'est un gros combat entre les trois équipes : Paddling, Pirae et OPT. Une bataille à la force des bras. Paddling, qui longe le rivage, prend l’avantage sur Pirae. Manihi revient aussi derrière et remonte sur OPT qui semble lâcher et est reléguée à la 5e place derrière donc Paddling 2e, Pirae 3e et Manihi 4e. 

 

Team OPT, Paddling connection et Pirae se battent pour décrocher la 2e place. Combat de titans dans cette 2 édition de la Vodafone Channel Race. Une course folle dans le lagon

 

Shell Va'a continue sa lancée et effectue un changement dans la zone de l'Interncontinental. Une équipe qui gère ce changement en 4 secondes. Paddling Connection toujours en 2e place est talonnée par Manihi Va'a. À 20 mètres derrière, on retrouve Pirae Va'a et OPT, qui à ce stade de la course compte 300 mètres de retard. Manihi finit par prendre les devant et dépasser Paddling. 

Albert Moux sur la pirogue !

 

Petite surprise du chef : Albert Moux, le grand patron de Shell et Vodafone, s'échauffe sur le bateau suiveur pour semble-t'il monter sur la pirogue lors du dernier changement. Au niveau du front de mer de Papeete, le bateau de Shell se positionne, Albert Moux se met à l'eau. Aidés par ses rameurs, le "papa" de Shell Va'a, âgé de 76 ans, monte en 5e place du va'a. Un moment d'émotions en direct de cette course incroyable ! "Ce qui m'a impressionné est que tous les présidents de clubs ont accepté que Albert monte sur le va'a, ça m'a beaucoup touché", confie Patrick Moux, son fils. 

 

 

Alors que Shell Va'a se dirige vers la victoire, Team OPT ne lâche pas et se trouve en 4e position derrière Manihi, Paddling et Pirae. Shell Va'a, avec Albert Moux dans son équipe, remporte cette 2e édition de la Vodafone Channel Race en 6h07'29. "C'était notre course, il fallait qu'on pousse au maximum, confie David Tepava qui a fait toute la course, Il faut se préparer avant, les rameurs ont bien travaillé jusqu'à la fin". 

"C'est une victoire au goût particulier. J'ai le même âge que la pirogue, 76 ans... Ce que je voulais faire aujourd'hui c''était de faire plaisir aux rameurs, ils ont vraiment très bien travaillé !", confie le patron qui n'était pas au courant de cette surprise concoctée par son équipe. 

 

 

En deuxième position, Manihi Va'a qui a réalisé une deuxième partie de course incroyable en remontant sur ses adversaires. "Il y avait une bonne connexion, une bonne entente", confie Paiateuira Tamaititahio, rameur de cette équipe des Tuamotu.

 

 

Paddling franchit la ligne en 3e position, plus de 5 mn derrière les vainqueurs. Pirae est 4e, Hinaraurea 5e et OPT 6e. "On avait un plan en tête : arrivée avec tout le monde, Pirae, Manihi et Hinaraurea à Moorea. On a chaviré dans le surf, on est resté calme, on sait gérer ces moments-là. C'était gérable de remonter, c'est ce qu'on a fait à l'entrée de Taapuna", confie Riki Aitamai de Paddling Connection. 

 

 

Du côté des vétérans, Hinaraurea remporte la course en 6h20'35 suivi de Nunua Va'a, Tamarii Aaro no Arue et Toa Tai Vaa