polynésie
info locale

Solidarité : ils se mobilisent pour fournir gratuitement des protections individuelles

coronavirus
solidarité coronavirus
A gauche, Raitini Rey propose d'équiper en visières. A droite, Tahiti Curios propose des masques en tissu...le tout, gratuitement.
Au moins deux société polynésiennes se mobilisent contre le coronavirus. Elles ont décidé de mettre leur confinement à profit et proposent des protections individuelles gratuites, à destination des professionnels de la santé et des particuliers.
La société Tahiti Souvenirs a dû changer, par la force des choses, son coeur d'activité. Finie la vente de curios, l'entreprise propose désormais la distribution gratuite de masques en tissu. Sur sa page Facebook, elle précise "bien que de fortune, nos masques ont, en guise de filtre, des serviettes hygiéniques pour leur capacité à retenir les fluides. Serviettes fournies par Polynesia Trading que nous remercions." La solidarité s'organise. La distribution se fait via diverses associations ou établissements. Ainsi, Père Christophe et Polynesia Trading ont déjà pu bénéficier gratuitement de ces masques.
solidarité masques en tissu
L'entreprise Tahiti Souvenirs livre gratuitement des masques en tissu au Père Christophe. ©Tahiti souvenirs curios/Facebook
Mais avec des moyens de production limités, l'entreprise appelle les couturières confirmées en machine industrielle à les contacter pour proposer leur aide bénévolement.
 

Des visières de protection pour les professionnels


Autre initiative : celle de Raitini Rey, de la société Matarai, spécialisée habituellement dans la prise de vue aérienne. Avec d'autres personnes qui soutiennent le projet, il a entrepris la fabrication de visières de protection pour lutter contre la propagation du virus Covid-19, à destination des personnels en contact avec le public : personnels soignants, pharmacies, caissières, agents de stations service, cantines scolaires...et entièrement gratuites.
visières covid-19
Les visières fabriquées par Matarai grâce à des imprimantes 3D. ©Raitini Rey/Facebook
Il fabrique ces visières grâce à des imprimantes 3D et propose ainsi la production de 245 visières par semaine. Elles sont constituées d'une feuille plastique rigide, disponible en grande quantité sur le territoire, contrairement aux masques jetables. Elles sont ensuite nettoyables d'un simple jet de spray désinfectant.

Pour cela, il a besoin de la mise à disposition d'un local pour imprimer et assembler les visières, de matériel de stérilisation, d'un agent de police pour le transport des casques et appelle d'autres imprimeurs à le rejoindre.

Il annonce d'ores et déjà commencer la distribution gratuite pour les pharmacies.En parallèle, Raitini Rey travaille également sur l'adaptation de masques de plongée pour les utiliser comme respirateurs, comme en Italie.