polynésie
info locale

Surf : compétition annulée à Margaret River à cause des requins

surf
Spot de la Margaret River Pro
©WSL / KELLY CESTARI
La ligue mondiale de surf annonce l’annulation de l’épreuve qui se déroule sur le spot de Margaret River, dans l’ouest de l’Australie, pour des raisons de sécurité. Deux attaques de requins ont eu lieu en l’espace de 24 heures, non loin du spot. Michel Bourez s’était qualifié pour le 3e tour.
C’est une « décision difficile » que vient de prendre la Ligue mondiale de surf (WSL) ce mardi 17 avril : elle annule l’étape australienne de Margaret River à cause de la présence de nombreux requins dans les eaux environnantes.

Deux attaques de requins ont été signalées à quelques kilomètres du spot, provoquant une certaine inquiétude chez les surfeurs professionnels. Les Brésiliens Italo Ferreira et Gabriel Medina ont fait savoir sur les réseaux sociaux qu’ils ne se sentaient pas en sécurité. « N'est-ce pas trop dangereux ? Ils insistent pour faire des épreuves où le risque que ce type d'accident arrive est de 90 %. Je pose la question : la sécurité des athlètes n'est-elle pas la priorité ? Il y a déjà eu plusieurs alertes. La vie est plus importante que tout ça ! » s’est ainsi plaint Italo Ferreira, actuel co-leader du classement général. L’épisode de Mick Fanning à J-Bay, en Afrique du sud, en 2015, a laissé des traces.

Après avoir hésité pendant plusieurs heures et consulté de nombreux experts, la Ligue mondiale de surf a finalement pris la décision d’annuler l’événement. La sécurité est « notre priorité numéro 1 », assure la présidente de la WSL, Sophie Goldschmidt.

Après un mauvais départ, Michel Bourez avait réussi à se qualifier pour le troisième tour de l’épreuve. Il devait affronter Connor O'Leary pour une place au round 4.

Réaction de Italo Ferreira
©Instagram


Publicité