10 ans de prison ferme pour l’agresseur de Jules Reichart

faits divers tahiti
Jules Reichart
Jules Reichart ©tahoeraahuiraatira.pf
La cour d'Assises de Papeete a rendu son verdict mercredi 19 novembre dans l'affaire de la mort de Jules Reichart, tué accidentellement en 2013 par un rôdeur.  Au cours de l’audience l’accusé a reconnu sa responsabilité et a présenté ses excuses à la famille de la victime.

Le jeune homme de 26 ans était accusé d’avoir involontairement, dans la nuit du 6 au 7 avril 2013, causé la mort de Jules Reichart, 61 ans, connu pour son attachement au Tahoeraa. Le drame s'est déroulé lors d’une bousculade devant la porte de la victime. L'agresseur a longtemps donné une autre version des faits, se faisant passer pour une victime qui passait par là. Il soutenait qu'il voulait simplement se rendre chez un copain habitant la même résidence. L'homme affirmait vouloir chercher chez celui-ci un peu de paka. Selon lui, c'était Jules Reichart qui avait  provoqué les événements. Il l'a tenté de l'arrêter le prenant pour un voleur.

Mercredi, le prévenu a finalement reconnu 
qu’il rôdait bien dans l’immeuble de la victime au moment des faits, cherchant quelque chose à voler. Une brève altercation a eu lieu entre les deux hommes après qu'il se soit fait surprendre dans les escaliers. C'est à ce moment que Jules Reichart est tombé à la renverse. La chute lui a été fatale. Victime d'une hémorragie du cerveau, Jules Reichart n’a jamais repris conscience malgré l’intervention des secours. Il est décédé en avril 2013.