Un 14 juillet sans défilé

vie locale tahiti
14 juillet / Fête nationale
©Polynésie la 1ère
Dans le language populaire, on parle du défilé du 14 juillet. Sauf que, en cette année d'épidémie, de défilé il n'y en eu point. Mais une cérémonie écourtée avec défilé des troupes et remise de décorations a tout de même eu lieu à Papeete.
Il est une tradition lors de la fête nationale. Le défilé est le moment tant attendu de ce jour de célébration. Mais, cette année, il n'a pas eu lieu. La Covid-19 est passée par là. Par précaution, le haut-commissariat a décidé de ne pas faire de défilé au grand dam des habitués comme Moeta et Fateata. Ils sont un peu déçus certes mais comprennent cette mesure.
 
©polynesie

Ce mardi matin, le haut-commisaire aux côtés des autorités de l'État et du Pays a présidé la cérémonie de la Fête nationale sur l'avenue Pouvana'a a Oopa. Ceux qui ont oeuvré pendant la crise du Covid ont été mis à l'honneur. "Cette année, le 14 juillet c’est aussi honorer tous ceux qui ont apporté leur appui pour assurer la sécurité sanitaire : personnels des différentes administrations, personnels hospitalier et médical, bénévoles des associations, ainsi que l’ensemble des salariés mobilisés durant la crise. Bravo à tous ceux qui se sont engagés pour empêcher le virus de prospérer et qui ont continué à faire fonctionner le territoire pendant la période de confinement" a déclaré Dominique Sorain, le haut-commissaire, dans son discours.
 

Décorations


S'il n'y a pas eu de défilé, la traditionnelle remise de décoration a, elle, bien eu lieu. Gisèle Matteï épouse Terorotua et Malia Takilua épouse Folituu ont été faite Chevaliers de l'Ordre national du mérite. Mareva Tourneux a elle été décorée Chevalier de la Légion d'Honneur. Un honneur pour cette médecin polynésienne qui a particulièrement oeuvré pour la santé des Polynésiennes.
 
©polynesie


5 Polynésiens en Métropole


Du côté de Paris, la cérémonie  place de la Concorde, avait également un format un peu particulier, en raison de l'épidémie. Elle a tout de même permis de rendre hommage au personnel soignant et à la société civile. Cinq polynésiens qui se sont distingués pour leur engagement ont assisté au défilé militaire.

Parmi eux, Raitini Rey président de l'association "ensemble, on va plus loin" qui a fabriqué les visières de protection pour les forces de l'ordre et Olivier Touboul, directeur du laboratoire du Pacifique Sud, qui a produit du gel hydroalcoolique local.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live