polynésie
info locale

En 2018, la culture était à l'honneur

culture tahiti tahiti
Le Heiva débute le 4 juillet
©Anapa productions / TFTN
L'année aura été riche en évènements culturels. Parmi eux, des manifestations internationales, la tentative de record du monde de ukelele, l'inscription de Taputapuatea au patrimoine de l'UNESCO... Polynésie la 1ère vous propose de revivre le calendrier culturel de 2018.
 
En 2018, deux événements artistiques mondiaux ont mis en valeur la Polynésie française. Tout d’abord l’exposition "Gauguin, l’alchimiste" au Grand Palais à Paris, qui se clôturera avec le premier opéra en langue tahitienne "l’esprit de feu", signé Gaby Cavallo et Geoffroy Colson.

L'autre manifestation artistique de poids est la grande exposition "Océania" à la Royale Académie de Londres au cours de laquelle la  Polynésie y a présenté une quinzaine de ses pièces.


Le patrimoine polynésien


A Tahiti, le début d’année 2018 a été marquée par un défi : celui de battre le record du monde de ukulele. Malheureusement, les Polynésiens n'arriveront pas à détrôner Hong Kong, qui reste les champions... Autre événement majeur : Taputapuatea qui devient officiellement le 44ème site français inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. La cérémonie de remise du certificat d’inscription a lieu le 23 novembre à Paris.

Dans la foulée, le dossier de candidature du ori' tahiti est acté par le comité national du patrimoine culturel ethnologique immatériel. C’est le président de la République qui décidera in fine quel dossier la France présentera à l’UNESCO en mars prochain. Les Marquises frappent aussi aux portes de l’UNESCO. La demande de classement a été déposée en avril au comité national des biens français du patrimoine.
 

Hommage et récompense


Le mois de février 2018 sera marquée par la 15e édition du FIFO. Il s'agit de la deuxième plus grande manifestation culturelle après le Heiva, qui se déroule en juillet. Un Heiva 2018 qui a enregistré un record de participation et signé le retour des grands noms de la danse et de la création d’un grand Prix pour le chant. L'édition 2018 aura également rendu l’hommage au regretté Patrick Amaru, l’auteur le plus  titré du fenua. Le Heiva va continuer avec les troupes non primées qui remonteront sur scène pour la première édition du Nu’uroa fest au musée de Tahiti et des îles.

Au festival off d’Avignon, les Champignons de Paris, la pièce sur le nucléaire de la compagnie Caméléon reçoit le prix Tournesol. Le prix Tournesol récompense une œuvre qui donne à réfléchir sur des sujets cruciaux comme l'écologie, les droits humains oui encore  la justice.
 

Des rentrées innovantes et des projets


A la rentrée scolaire de 2018, les diplômes du Centre des Métiers d’Arts sont enfin reconnus nationalement. Les élèves pourront postuler pour l’université, les Beaux-arts, des formations en arts appliqués ou en design à l’étranger. 

Le conservatoire de la Polynésie a effectué aussi en 2018 quelques changements. L'établissement, qui va fêter ses 40 ans cette année, a construit sa propre scène à ciel ouvert et ouvert des classes CHAM, classes à horaires aménagées musique dans les collèges. Le conservatoire va s’agrandir sur le terrain Matavai, des études viennent d’être lancées.

En octobre, le fare Mahana a lancé son chantier de rénovation. Le chantier de 800 millions de Fcfp prendra fin en mars 2020. Autre projet : celui du centre culturel de Paofai. Il est en phase de consolidation. Les travaux de construction devraient commencer cette année et devraient durer au moins quinze mois.
 

Et en 2019 ?


En 2019, la culture sera également au coeur de l'actualité. Avec notamment Faafaite, la pirogue double polynésienne, qui prépare un long voyage pour le festival Tupaia prévu en août 2019 en Nouvelle-Zélande. Elle aura, pour cela, entraîné aux Tuamotu son nouvel équipage à la navigation sans instrument en vue.
 
Publicité