publicité

Les abeilles, victimes des campagnes de démoustication

Combien de temps ces ouvrières naturelles pourront-elle résister ?

  • Par Inatio Raveino
  • Publié le
A Raiatea, des apiculteurs ont vu leurs élevages décimés lors de la première opération. Ils restent aujourd’hui sur le qui vive mais ils croisent les doigts. La deuxième opération de démoustication sur l’île sacrée s’est faite pour l’heure, dans le seul quartier Tahina, là où deux cas de dengue de type 2 ont été recensés. Mais pas seulement, l’épandage d’insecticide deltamétrine ne s’est pas fait cette fois en plein air. Claude Tinorua, président du syndicat des apiculteurs de Raiatea donne ses solutions.
 

Claude Tinorua au micro de marie Chritine Depaepe


Les apiculteurs réclament un véritable plan de lutte anti-véctorielle. A savoir non pas des démoustications dans l’urgence mais une stratégie en continu, une vraie surveillance des moustiques et une éducation des populations à long terme sur le dépistage.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play