Achat des trois Sofitel : F.Grey ne fait pas dans la nuance

tourisme tahiti
Achat des 3 Sofitel : F.Grey ne fait pas dans la nuance
Frederick Grey à droite de l'image. ©Talamua On-Line News
C’est désormais officiel : le groupe samoan Grey a racheté les trois hôtels Sofitel de Polynésie. Le groupe Accor l’a confirmé le weekend dernier.
Les deux Sofitel de Bora Bora et celui de Moorea passent sous pavillon samoan.


Grey Investment a acheté les murs, Accor continue d’assurer la gestion des établissements. Après le Méridien de Tahiti, en 2012, l’homme d’affaires Frederick Grey poursuit ses investissements au fenua.
Et ce n’est peut être pas terminé, puisqu’il négocierait le rachat de Tahiti Nui Travel avec Franck Falletta.

Qui est cet ambitieux M. Grey ?


Frederick Grey c’est surtout le représentant d’un groupe, Grey Investments, omniprésent aux Samoa.
La famille s’est lancée dans l’hôtellerie au début du XXe siècle, avec un hôtel, devenu une référence à Apia, le Aggie Grey Hotel. Dans les années 70 et 80, l’entreprise prend de l’ampleur, grâce à Alan Grey. Et c’est son fils, Frederick, qui fait aujourd’hui parler de lui, avec ce coup de fouet donné à l’économie locale.
Frederick a été choisi pour développer la société Grey, notamment à l’international. Et c’est comme ça qu’il a fait son apparition sur la scène économique polynésienne en 2012 avec le rachat du Méridien de Punaauia.
Dans le même temps, il a investi dans la production de bouteilles d’eau aux Samoa et dans l’aérien, avec la compagnie Virgin Samoa.
A noter, et c’est important, que Grey Investment possède des casinos. Et qu’il aimerait, pourquoi pas, en implanter un en Polynésie.

Empire touristique


Frédérick Grey ne fait pas dans la nuance. C’est surement son passé de rugbyman qui parle. Il prend de plus en plus de place dans le marché touristique local. Désormais, l’homme d’affaires samoan a la main sur 350 chambres et 500 employés en Polynésie.
Et ce n’est peut être pas terminé. Puisqu’après les hôtels, le groupe Grey s’intéresse au tour-opérateur historique du territoire, Tahiti Nui Travel, aujourd’hui propriété de Franck Falletta.
Selon nos informations des négociations sont en cours, puisque Franck Falletta fait face à d’importants problèmes financiers.
C’est donc un petit empire touristique que Grey est en train de se tailler en Polynésie.

Ce qui n'est pas pour déplaire au ministre du Tourisme, Jean-Christophe Bouissou :

©Polynésie 1ère





Les Outre-mer en continu
Accéder au live