Affaire des emplois fictifs : le délibéré attendu pour mars

justice tahiti
Justice
©AFP
Jeudi 14 décembre, l'ancien président Gaston Tong Sang et deux de ses ministres comparaissaient devant la cour d'appel pour "détournements de fonds public". Le délibéré sera rendu le 8 mars. Une décision que Gaston Tong Sang attend avec "beaucoup de sérénité".
Les trois hommes étaient jugés pour une affaire de "détournements de fonds public par personnes dépositaires de l'autorité publique" entre juin 2008 et mars 2009. Une affaire qui concerne le président du Pays à l’époque des faits, Gaston Tong Sang, et deux de ses ministres : celui de l’agriculture Fernand Romataaroa et le ministre de la jeunesse et des sports Clarentz Vernaudon.

La justice reproche aux trois hommes d’avoir organisé en mai 2008, un remaniement ministériel destiné à renforcer la fragile majorité de l’époque dirigée par Gaston Tong Sang.

Il y aurait alors eu une vingtaine d’embauches injustifiées et selon l’accusation, le doute plane sur le travail réellement fourni par ces personnes. Cette affaire a été mise en lumière par des dénonciations et notamment des documents transmis anonymement au procureur.

"On attend la décision avec beaucoup de sérénité"


Les trois hommes avaient déjà été jugé, en octobre 2016, mais avaient fait appel des décisions. Gaston Tong Sang avait été condamné à 1 an de prison avec sursis et deux millions cfp. Fernand Roomataaroa avait écopé d’une peine de 8 mois de prison avec sursis et 1 million cfp ; et Clarenntz Vernaudon de 6 mois de prison avec sursis et 500 000 francs cfp.

Le délibéré de ce jugement en appel est attendu 8 mars prochain. "On attend la décision avec la justice avec beaucoup de sérénité. La justice en Polynésie doit être la même qu'en Métropole", confie Gaston Tong Sang.

Interview

Les Outre-mer en continu
Accéder au live