Agression à l'UPF : l'université et l'OPH réagissent

sécurité tahiti
travaux UPF / université
©Polynésie la 1ère
Suite à l'agression d'une jeune femme à l'université de la Polynésie française, des travaux d’élagage et de nettoyage autour de l’escalier qui mène au CHE ont été engagés par l’UPF. L’installation des lampadaires devraient également se faire courant de la semaine prochaine
Une étudiante de l'université de la Polynésie française a été agressée, jeudi soir, alors qu'elle se déplaçait dans une zone particulièrement peu éclairée. L'agression a eu lieu à un endroit peu sécurisant : l'escalier qui relie l'université et le centre d'hébergement des étudiants (CHE). L'association d'étudiants a déjà prévenu les responsables de l'université car d'autres agressions ont déjà eu lieu. Une plainte contre l'université de la Polynésie française et l'office polynésien de l'habitat a été déposée à la gendarmerie pour négligence et mise en danger d'autrui. 

L'université et l'OPH ont rapidement réagi. En effet, ce samedi, des travaux d’élagage et de nettoyage autour de l’escalier qui mène au CHE ont été engagés par l'université de Polynésie française. L’installation des lampadaires devraient également se faire courant de la semaine prochaine. 
 
travaux UPF / université
©Polynésie la 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live