Un an de prison ferme requis contre la gérante de Training Sandra Network

justice tahiti
Sandra / Training Sandra Network
©Polynésie 1ère
Où est l'argent ? C'est la question posée par le procureur à Sandra Faraire, lors du procès, mardi 18 avril. La gérante de la société Training Sandra Network a été incapable d'expliquer où se trouvent les plus de 150 millions cfp investis par ses victimes.
Mardi 18 avril, au tribunal correctionnel, le parquet a requis contre Sandra Faraire un an de prison ferme et 7 millions cfp d'amende avec l'obligation de rembourser les victimes. L'inculpée, déclare qu'elle n'avait aucune intention de nuire.

sandra faraire


Sandra Faraire et deux collaboratrices ont comparu pour escroquerie, banqueroute, travail dissimulé et abus de biens sociaux.
Le procureur a requis à l'encontre des deux co-gérantes de la société Training Sandra Network, Heiata Maamaatui et Anouciatha Faaoa, six mois de prison ferme, et de deux millions cfp d'amende avec obligation d'indemniser les victimes.

Moyennant 30 000 cfp, elles promettaient de multiplier par 30 l'investissement de ses victimes. Certaines ont perdu gros. Raphael Teikituha, un mécanicien de l'armée âgé de 58 ans, a perdu près de 11 millions dans un projet immobilier qui devait lui rapporter beaucoup d'argent.

raphael / Network


Le jugement a été mis en délibéré au 20 juin.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live