Arue : Jacques Deane remet la majorité en question

politique arue
Gestion de Arue ; Bien mais peut mieux faire
Gestion de Arue ; Bien mais peut mieux faire ©Polynesie La1ere
La commune de Arue est en crise. Son maire Philip Schyle, a été mis en minorité ce jeudi 26 septembre, au moment ou le conseil municipal devait décider du retrait des fonction ou non de son premier adjoint, Jacques Deane. 
Le maire de Arue, Philip Schyle, a été mis en minorité cette semaine, par son conseil municipal. Le sujet de la discorde, le retrait des fonctions de son premier adjoint, Jacques Deane, après la condamnation de la mairie d’Arue en juillet dernier concernant des faits de « harcèlement sexuel et moral » à l’encontre de la directrice des ressources humaines.

Souvenez-vous, le tribunal administratif avait décidé que la mairie de Arue n'avait pas pris les dispositions nécessaires pour protéger la directrice des ressources humaines des avances du premier adjoint, alors même que la situation avait été reportée au Maire à plusieurs reprises.  

D’après Radio 1, ce jeudi, 13 conseillers municipaux ont voté « contre » le retrait des fonctions du premier adjoint et 11 ont voté « pour ». L’entourage de Jacques Deane ne cache désormais plus les ambitions du premier adjoint pour les municipales de 2020.