En guise de taramea, des bénévoles et des pêcheurs d'Arue ramènent des déchets

écologie arue
Ramassage déchets lagon
©Polynésie la 1ère
Ils devaient enlever des taramea du récif, des bénévoles et des pêcheurs ont plutôt ramené à terre des déchets. Ce matin, 80 personnes ont ainsi nettoyé le lagon de Arue. Environ 1 tonne contre 2,6 tonnes l'an dernier. Pneus, bouteilles, ferraille...Le lagon ne doit pas être une poubelle.

Sus aux taramea ! Ce matin à Arue, 80 personnes dont une trentaine de plongeurs ont participé à une opération de nettoyage du lagon pour le débarasser des taramea, ces étoiles de mer qui menacent le corail. Une seule a été prise.

Ramassage taramea
©Polynésie la 1ère

 

En guise de taramea, ils ont ramené des déchets. "Pour l'instant, on cherche des taramea, il n'y en a pas une ! Donc c'est bon signe, ça veut dire qu'elles ne sont pas encore là", explique Teva Beguet, un plongeur. Ou plutôt étaient là. Car Teura Iriti, maire de la commune de Arue précise qu'"il y a 2 semaines, des habitants ont alerté sur leur présence dans le lagon".

Ramassage déchets lagon
©Polynésie la 1ère

 

Alors ce matin, à la place de ces étoiles de mer envahissantes, les plongeurs ont pêché les traditionnels déchets en tout genre. Ferraille, boîtes de conserve, bouteilles en verre ou en plastique, jantes de roue, pneus... Mais moins que l'an dernier. "2,6 tonnes en 2020 [dont un grand portail métallique, ndlr], et cette année pas plus d'1 tonne", précise Edgard Tehahe, 5e adjoint au maire.

Ramassage déchets lagon
Edgard Tehahe a aussi participé à l'opération. ©Polynésie la 1ère

 

Au final, la récolte de déchets devrait quand même dépasser la tonne. C'est encourageant, mais cela montre encore que les gens continuent à polluer leur environnement, car tout se retrouve dans l'eau. "Il faut arrêter de mettre des pehu dans la mer, et même dans les rivières", s'insurge Edgard Tehahe. 

Ramassage déchets lagon
©Polynésie la 1ère