polynésie
info locale

Festival d'antan : un pont entre la jeunesse et les matahiapo

festivals arue
Festival d'antan
©Polynésie 1ère
Les matahiapo à l’honneur. Ce mercredi 18 octobre, à la mairie d’Arue, s’est déroulée la première édition du festival d’antan. Un événement qui invite la jeunesse à rencontrer les anciens durant trois jours.
Après un discours du tavana d’Arue, le festival a pu commencer. Au son de l’orchestre venu animer l’événement, la trentaine de personnes présentes attendaient ce moment avec impatience. Ce festival d’antan a été créé cette année pour mettre en avant la richesse culture transmise par les matahiapo.

Festival d'antan
©Polynésie 1ère

Pour le premier jour, à l’ouverture de ce festival, une dégustation et un concours de confiture ont été organisés. Au total, trois binômes de trois personnes ont présenté leurs recettes. Pour être sûr de gagner, les anciens ont redoublé d’imagination dans la confection de leurs confitures. Velleda, l'une des participantes, nous révèle le secret de ses ingrédients...


Les jurys et les visiteurs sont séduits par cet évènement. Mais au-delà des plaisirs gustatifs, d’autres stands sont proposés. Sur la généalogie, la réalisation de tiki ou encore sur la santé comme sur ces deux stands mis en place pour sensibiliser et informer sur les AVC et la maladie d’Alzheimer...

Des sujets qui touchent et intéressent les visiteurs. Comme Mélanie... La jeune femme rappelle l'importance d'écouter et prendre soin de nos matahiapo :


Cette initiative a été financée par le contrat de ville, qui a pu aussi fonctionner grâce à la mobilisation des associations et à l’organisation de la mairie d’Arue. Le tavana Philip Schyle espère que l'événement atteindra ses objectifs : celui de tisser des liens entre la jeunesse et les matahiapo.


Le festival d’antan se terminera vendredi. Demain, jeudi 20 octobre, le concours de confiture laissera place à celui des couronnes de fleurs. Et ce sont les puamotu qui seront mis à l’honneur, avant de retrouver vendredi les matahiapo de la communauté chinoise. Un festival tout en douceur pour remettre au goût du jour les petits plaisirs d’Antan...

Festival d’antan, un pont entre la jeunesse et les matahiapo

 

Publicité