Polynésie Alzheimer échappe à la dissolution

alzheimer arue
Polynésie Alzheimer échappe à la dissolution
©polynésie.la1ère

L’association Polynésie Alzheimer échappe à la dissolution. Elle a été créée en 2013. Cela fait 2-3 ans que les membres renouvellent difficilement le bureau qui est composé de 4 membres minimum.  Un nouveau sursis pour ne pas perdre les aides municipales.

Défaut de volontaires

Difficile de faire fonctionner une association quand il n’ya plus de volontaires. C’est ce qui arive à l’association Polynésie Alzheimer. La cause, c’est que les membres de l’association ont peu de temps. Il y a moins de personnes engagées dans l’association, et les membres actuels qui dirigent l’association s’essoufflent.

Y'a pas beaucoup de bénévoles qui se manifestent, les personnes s’essoufflent et les bénévoles c’est souvent des aidants, ils ont aussi leurs malades

Yolande Chevouline, présidente de l’association Polynésie Alzheimer

Les aides en jeu

Pourtant l’enjeu est important. L’association touche un certain nombre d'aides et d’avantages de la mairie d’Arue notamment. La permanence de l’association est prêtée par la mairie. Des aides indispensables pour faire fonctionner l’association. Si le bureau ne peut être renouvelé ces dernières disparaissent. Ce Samedi 13 mars un nouveau bureau a pu être constitué et l’ancienne présidente de l’association a été réélue. Un sursis.

Retrouvez l’interview de Yolande Chevouline, présidente de l’association Polynésie Alzheimer interrogée par Patrick Tsing Tsing :